AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! PV et scénarios sont attendus, n'hésitez pas !
L'évènement marché de noël est en cours. L'alerte au feu s'achève.

Partagez|

Alaska L. Azarov + The past will always be there

avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 19:56
Alaska Lyra Azarov

ft. Elizabeth Olsen
Identité

Surnom › Laska, Aza, Lyra, Aska
Âge › Elle vient à peine de fêter ces 20 ans avec douleur.
Statut › Etudiante
Orientation › Hétérosexuelle
Métier/classe ›Classe S.
Année ›Première année.Elle vient de rejoindre l'école.
Espèce ›Hybride, sorcière et louve.
Caractère


Alaska est une personne froide elle n'a jamais été très proche des autres personnes la seule personne qu'elle n'ai jamais aimé était son grand frère en dehors de ça elle se méfie des gens. La jeune femme ne supporte pas le contact physique cela lui rappelle des séquelles qui ne seront jamais guérit, des souvenirs qu'elle ne pourra jamais oubliée, il lui arrive souvent d'avoir des crises de panique lorsqu'on la touche et cette dernière devient incontrôlable surtout depuis qu'elle a découvert ces pouvoirs et que son frère est décédé. C'est une personne très observatrice, elle ne parle pas beaucoup mais elle fait attention aux moindres détails, voit des choses que les personnes ne remarque pas forcément. Alaska est une jeune femme solitaire, qui aime le calme et le silence fuyant les endroits avec énormément de personne elle fait de son mieux pour quitter les classes en première afin d'éviter la foule dans les couloirs. La russe est très rancunière et ne donne pas sa confiance à la légère, elle la donnera uniquement une seule fois et ne fera pas d'exception si la personne rompt sa confiance. Elle est également très têtu ce qui n'arrange pas les choses pour qu'elle oublie une erreur du passé. Après tout ce qu'elle a vécu, Alaska a encore des séquelles mentales, il lui arrive d'avoir des tocs incontrôlables et surtout chaque soir elle se réveille en hurlant. Elle regarda toujours par dessus son épaule avec crainte et en présence des autres élèves en dehors de ces moments de crise elle garde un visage inexpressif et froid. La jeune femme garde un très fort accent russe même si elle parle couramment l'anglais.

Histoire


If you can hear my pray, give me one more shot.

La brume se levait doucement laissant les montagnes faire de nouveau leur apparition. Majestueuse. Une fine couche de givre teintait légèrement l’herbe haute du champ voisin. Devant l’étendue de verdure se dressait une seule et unique bâtisse. Les espaces verts s’étendaient à perte de vue, accompagnée par les rivières qui avaient quitté les hauts pics des montages pour rejoindre les pleines. Les magnifiques sapins s’élevaient en direction du ciel, essayant de caresser ces nuages. La pureté du ciel bleu accueillait la venue du soleil, qui reprenait sa place doucement dans les cieux. Avec douceur, les rayons de l’astre vinrent réveiller la nature par sa douce chaleur. Les rayons de lumière faisaient briller la fine couche de givre. Le calme était de mise. Tout semblait endormi. Soudain, un cri retentit comme si ce dernier défiait la douceur du silence. De nouveau, le son rompit le calme rompant l’harmonie environnante. Merveilleux jour que celui de la naissance d’un enfant. Il était rare pour un couple que cet événement ne soit pas quelque chose de joyeux, d’heureux. Normalement. Tout semblait s’être parfaitement déroulé pourtant, dans cette maison isolée, et pourtant le destin en décida autrement. Une vie en échange d’une autre vie. À ce moment-là, ce ne fut pas un cœur qui s’arrêta de battre, mais deux. Comment avait-il pu en être autrement ? Quand on donne entièrement son cœur à une personne, on ne le récupère pas à la mort de cette dernière. Au contraire, elle l’emporte avec elle. True love, Soulemate. Appeler ceci comme cela vous chante, les choses ne changeront pas pour autant. Les faits étaient les mêmes. Une partie de lui était morte ce jour-là. Ce jour qui aurait dû être joyeux, jour de fête. Une seule et unique chose peut avoir un impact immense sur la vie d’un homme. Cette vie, si fragile, si facile à prendre. Oh Merlin, tu es bien cruel, à peine était-elle née que tu lui privais de sa mère, la mettant à l’épreuve des son premier souffle. La vie est ainsi. Injuste. Dur. Cruel. Froide.

-Monstre !

Une bouteille vola jusqu’à l’autre bout de la pièce pour se briser en mille morceaux. Les éclats de verre s’éparpillaient un peu partout. Un cri de terreur avait accompagné l’explosion de la bouteille. Serrant ces jambes contre sa poitrine, une fillette cachait son visage entre ces genoux. Espérant, vainement, disparaître de ce coin où elle était recluse.

-Tu as tué ta mère, sale monstre.Hurla l’homme saoul en pointant, d’un air accusateur, son doigt en direction de la petite fille. Cette dernière ne réagit pas, serrant encore plus fort ces jambes, espérant que son père se calme. Les années avaient passé depuis sa naissance, mais aussi depuis la mort de la personne a laquelle il tenait le plus. Comment pouvait-il lui pardonner ? Cette fille qui, était la sienne, la leur, lui ressemblait tellement. Autant physiquement, que mentalement, elle lui rappelait sa défunte femme. Jamais il ne lui pardonnerait d’avoir pris la vie de son amour. Il s’approcha d’un pas de prédateur vers la petite, qui tremblait à présent, son doigt  toujours pointée vers elle. Il attrapa de sa main libre la première chose qui lui venait dans les mains, sa ceinture, l’homme leva son bras avant de faire claquer dans un bruit sec sa ceinture contre la peau frêle de la jeune fille. Le corps de la petite se tordit de douleur au sol, tandis que cette dernière criait, encore et encore. La douleur était insupportable, elle voulait que ça cesse. Qu’avait-elle fait pour mériter cela ? Elle n’avait pas demandé à naître, à vivre, et encore moins pour tuer sa propre mère. Un flot de larmes coulait le long de son visage pâle, tandis que l’homme continuait la torture tout en continuant d’utiliser des propos rudes, blessant. Soudainement, la douleur s’arrêta. Terrifiée, la fillette ne leva pas le visage pour voir pourquoi son père avait arrêté de la frapper. De toute façon, son corps était bien trop meurtri pour bouger. Il tremblait encore, même si les coups avaient cessés.

Un garçon, à peine plus âgé que la petite, s’était mis entre l’homme et la fillette. Toisant du regard le sorcier saoul. Ce dernier était au sol après avoir été percuté par son aîné. Son regard croisant celui de son fils et il abaissa sa ceinture. Il ne pourrait jamais lui faire de mal à lui. Mais, bientôt, il irait à l’école et ne pourra plus intervenir. L’homme prit une autre bouteille d’alcool et fit demi-tour quittant la pièce sans un mot de plus. Un profond soupir de soulagement s’échappa des lèvres du jeune garçon qui s’accroupit au côté de sa petite sœur. Toujours recroquevillée, la petite n’osait pas bouger d’un pouce. Sa respiration était rapide et la douleur était toujours présente. Sachant que le contact physique n’était pas possible pour elle après avoir reçu ce sortilège, le grand frère se contenta de lui caresser les mèches de cheveux, seul endroit qu’elle supportait qu’on lui touche dans ces moments-là. Le calme de la pièce en était presque étouffant, seuls les morceaux de verres toujours présents au sol laissaient présager que quelque chose s’était produit. Seul le souffle qui s’accélérait de plus en plus de la fillette brisait le silence de la pièce. La crise de panique ne tarderait pas à venir. Ce n’est pas la première fois que le garçon avait à gérer cette réaction de sa petite sœur. Les larmes, qui avaient arrêté de couler, firent de nouveau leur apparition sur le visage terrorisé de la petite. Respirant de plus en plus fort, la fillette avait du mal à trouver de l’air. Le premier  sanglot ne tarda pas à arriver. Sachant que son père n’était pas loin, le garçon prit finalement sa sœur dans ces bras qui se débattit pendant plusieurs minutes. Sans la lâcher, il la serra contre lui, tout en murmurant des paroles réconfortantes dans le creux de son oreille. « C’est fini Alaska, chut, tout va bien. Ne pleure plus. Tu sais bien qu’on ne doit pas pleurer. » Tout en la serrant contre lui, le petit garçon regardait la porte de la pièce guettant le retour de son père. Fort heureusement, ce dernier ne revint pas cette fois-ci et il pu montrer sa sœur sans problème jusqu’à sa chambre. Le cœur battant la chamade, la petite alla se réfugier sous sa couverture. La famille Azarov, était une vieilles familles de nobles  Russie, ils avaient fait fortune dans l'agriculture avant de s'adapter à la société en plein évolution en achetant plusieurs filiales dans différents domaines. Et contrairement aux mariages habituels, celui de l’aînée des Azarov avec sa femme, également issu d'une famille noble, avait été un mariage d’amour. Et non d’obligation. Quand cette dernière mourut le jour de la naissance de leur deuxième enfant, il ne s’en remit jamais. Extorisant sa douleur par de la violence à l’égard de la petite. Jamais il ne touchait à son fils, pour lui l’unique enfant de cette famille. L’héritier des Azarov. Les deux enfants avaient seulement deux années d’écarts, ce qui les avait rapidement rapprochées était surtout l’instinct protecteur du grand frère envers sa petite sœur.

Quand le moment fut venu de partir à l’école  pour son grand frère, Alaska se retrouva pendant deux ans sans personne pour la protéger, seul son père était présent dans la maison avec les employés. Il avait alors pu laisser libre cours à sa haine envers la petite sous toutes les formes possible et inimaginable.

La délivrance arriva quand la petite pu enfin rejoindre son frère à l’école, Alaska ne prenait pas la peine de revenir pendant les vacances, sauf celle d’été, mais son frère étant présent à ce moment-là pour la protéger les choses se passaient mieux. En apparence. L'école, lui permit de découvrir autre chose que la violence, elle pu, après onze ans de vie, enfin avoir l’impression d’être vivante. D’être autre chose qu’un monstre. Toutefois, même si aucune séquelle physique n’étant présente, ce n’était pas le cas mentalement. Alaska était terrifié quand quelqu’un la touchait par surprise, sans qu’elle n’ait anticipé le coup. Après ces années d’études, la jeune femme s’exila en en Amérique à l’âge de ces vingt ans après la découverte de ces pouvoirs, en devenant ce monstre que son père n'arrêtait pas de lui dire qu'elle était. Son frère n'était plus là, vivre était devenu une véritable torture... un enfer sur Terre qu'elle rêvait de quitter, mais qu'elle était trop lâche pour le faire. Le fantôme de son père la hantait, l'empêchant de mettre fin à ces souffrances.

Quand elle était petite et que son père la torturerait, Alaska avait constatée que quand elle était terrifiée ou énervée des choses pouvaient se produire, elle était incapable de le contrôler et n'arrivait pas à l'empêcher de se produire car quand une chose inhabituel se passait cela avait le don d'énerver encore plus son paternel.

L'impression de ne pas être soi-même, de ne pas vivre comme on devrait vivre, étouffait Alaska depuis toujours. Malgré l'école, son père trouvait toujours un moyen de la torturer d'une façon ou d'une autre. Cependant, à la fin des études de la jeune femme l'occasion de fuir, fuir loin de cet homme, se présenta enfin. Son frère avait pris un gros risque ce jour-là, mais il l'avait fait pour elle. Pour la voire sourire de nouveau. La savoir en sécurité et en paix. Même si cela devait mettre des milliers de kilomètres entre eux. Mais si seulement, si seulement ils avaient su, Alaska lui aurait interdit de faire ce genre de choix, elle lui aurait interdit de prendre ce genre de risque...


Don't go where i can't follow...

La maison était calme, la nuit était tombée depuis plusieurs déjà, seul le bruit du feu de cheminée qui crépitait encore raisonnait dans la maison. Les employés avaient fini leurs tâches, tout le monde dormait. C'était le monde idéal. Doucement et silencieusement une porte s'entrouvrit. Avec doucement et sans bruit une silhouette se promena dans l'ombre avec une aisance presque insolente. Le parquet grimaça quand le pas, pourtant léger, du jeune homme s'approcha des marches. La silhouette s'arrêta, le corps tendu à l'extrême, il guettait le moindre bruit suspect. Pendant plusieurs secondes, qui parurent des heures, il resta immobile fixant l'obscurité. Un silencieux soupir s'échappa de ses lèvres quand il reprit son chemin dans le noir quasi-total. Une fois à l'étage, il se dirigea sans aucune hésitation à la seule chambre de ce niveau qui se trouvait tout au fond du manoir. Comme isolé, rejeté. Délicatement, l'homme ouvrit la porte avant de la refermer derrière lui sans bruit. Une personne était endormie dans son grand lit. Tel un prédateur, il se rapprocha de cette silhouette. Cette dernière sembla entendre les bruits de pas du jeune homme et ouvrit subitement les yeux. Sans aucune délicatesse, l'homme plaqua sa main sur la bouche de la jeune femme qui avait les yeux ouverts en grand. Son coeur battait la chamade et ses mains tremblantes virent caresser le visage de son grand-frère.

« Fait tes bagages Aza, je te sors de cet enfer. »

« Comment ? Qu’est-ce que… »


« Chut, fais-moi confiance. »


Troublée, la jeune femme obéit tout de même à son grand-frère. Sortant de son lit chaud, la brune attrapa son portable et alla chercher sa valise. Elle pris le strict minimum, ces livres, des vêtements et son ordinateur. Elle alla dans la salle de bains pour s'habiller chaudement. L'action ne prit pas plus que quelques minutes, mais cela ne semblait pas assez rapide pour le jeune homme qui rentra dans la salle de bains et attrapa la main de sa soeur et sa valise dans son autre main. Il devait faire vite. Avant que père ne se réveil. Le souffle court, les deux jeunes gens traversèrent en silence la maison, ils sortirent par la porte d'entrée espérant que cela ne réveillerait pas l'un des employés. Une fois dehors, sans plus attendre, le frère et la soeur se mirent à courir comme si le diable était à leur trousse. Plusieurs kilomètres à ce rythme effrayé défilèrent avant que les deux s'arrêtèrent, épuisée. Le manoir des Azarov n'était maintenant qu'une silhouette floue et lointaine. Le jeune homme, après avoir repris son souffle, se retourna subitement vers sa petite soeur qui le regardait intriguer.

« J’ai trouvé quelqu’un qui va t’aider à partir t’installer en Amérique… non ne dit rien, c’est mieux ainsi tu ne peux plus vivre comme ça un jour ou l’autre il fera bien pire que ce que tu subis depuis toujours et je ne le supporterai pas… Aza… je... »Dit-il avant de s’interrompre soudainement lorsqu’il entendit une personne applaudir de manière théâtral. De l’ombre surgit le paternel des Azarov, il regardait son fils avec déception, mais la haine qu’il avait dans son regard ciblait uniquement Alaska. Elle essayait de lui prendre son fils, il ne laisserait pas cette catin lui prendre son héritier. Entre temps, l’homme qui devait conduire Alaska en Amérique avait rejoins le groupe en silence, il regardait Ilyia avec hésitation, que devait-il faire. Ce dernier lui indiqua d’un mouvement de tête sa sœur et il s’approcha d’elle pour prendre sa valise. A ce moment-là, le père des deux adultes sortit une arme de son manteau et la pointa en direction d’Alaska. « Tu n’irais nulle part ! Tu es à moi ! » Hurla-t-il avec rage tandis que l’homme faisait reculer avec douceur Alaska. Cela déplu fortement au père qui hurla de rage avant de tirer, Ilyia s’était jeté devant sa sœur pour la protéger, il tomba au sol sans se relever. Alaska hurla, se débattit quand l’homme la pris dans ces bras pour la faire partir, elle n’entendait pas les derniers mots d’Ilyia qui ordonnait à l’homme de partir avec sa sœur tandis que le père de ce dernier se jetait vers son fils, ne voulant pas que ce dernier meurt. Il voulait la tuer elle, mais pas lui. Alaska continuait de hurler tandis que l’homme la tirait vers la voiture. La jeune femme tomba au sol tandis que la magie en elle se réveilla, elle projeta son père loin de son frère, mais elle s’évanouit juste après. Elle se réveilla dans un avion en direction de l’Amérique. La jeune femme était dévastée se souvenant du corps inanimé de son frère, ce dernier ne bougeait plus, elle ne le voyait même pas respirer… Son coeur se serra avec douleur, ne sachant que faire de sa vie s’il n’était plus présent, s’il ne respirait plus à quoi continuer de vivre ? L’homme qui son frère avait engagée ne semblait pas étonner des pouvoirs de la jeune femme, il lui parla d’une école qui accueillait les élèves avec des capacités surnaturels, il lui raconta brièvement que plusieurs créatures existaient donc les sorcières et qu’elle en était une. Évidemment, la jeune femme ne savait pas encore que c’était une hybride, elle n’avait tuée encore personne et son père ne lui avait évidemment jamais parler de son héritage génétique alors que son frère devait sans doute être au courant…

IRL


Ton pseudo/prénom ›Lightning
Ton âge ›22 ans dans une semaine
Comment as tu découvert le forum ? ›Je connais ces folles
T'en pense quoi ›Je serais pas là si j'aimais pas
Tu as un DC ? ›
Quelque chose à ajouter ? ›Pouet

©️️ VANKA
avatar

Amélia Casanova

Administratrice
Messages : 176
Date d'inscription : 12/05/2018
Localisation : Dehors assise dans l'herbe à regarder le ciel ou dans une fête
Lun 28 Mai - 20:02
J'ai reconnue
Bienvenue par ici ma belle
Bonne chance pour ta fiche j'espère qu'on se trouvera des liens sympas
Voir le profil de l'utilisateur


life is not a dream ▵

Vis pour ce que demain a à t'offrir et non pour ce qu'il t'a enlevé hier.▵ 
avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 20:19
Hey, bienvenue parmi nous
J'aime un petit peu beaucoup trop l'avatar que tu as choisi Eliz' Olsen est géniale! J'ai hâte de voir quel genre de personnage tu nous réserves Cool
avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 20:58
Bienvenue parmi nous, bonne chance pour ta fiche. Si tu as besoin de quoi que ce soit, ma boite MP est grande ouverte.
avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 21:10
Merci les petits chats
avatar

Hope Mikaelson

Fondatrice
Messages : 571
Date d'inscription : 06/03/2018
Localisation : A l'école ou auprès de sa famille.
Lun 28 Mai - 21:15
Bienvenue, courage pour le reste de ta fiche.
Voir le profil de l'utilisateur


My name is Hope Mikaelson. My grandmother practically invented dark magic. My mom is the Crescent Alpha, and my dad is Klaus Mikaelson.
 

+++:
 

avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 21:17
Bienvenue sur SBS Je ne te souhaite pas courage pour ta fiche étant donnée qu'elle est terminée ? (correction : presque terminée x)) Si besoin, nos boîtes de mp sont ouverte Smile
avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 21:25
Bienvenue par ici avec Elisabeth et bon courage pour ta fiche même si elle a l'air bien avancée Et si besoin faut pas hésiter
avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 21:50
Merci et la fiche est officiellement terminée
avatar

Invité

Invité
Lun 28 Mai - 22:10



Ecole Salvatore
Pour les jeunes et les surdoués

Admis !

Chèr(e) Alaska L. Azarov,






N
ous avons le plaisir de vous annoncer que vous êtes admis dans notre école pour les jeunes et les surdoués. Vous restez libre d’être interne, externe ou demi-pensionnaire. Pour les internes pensez d'avance à aller récupérer les clefs de vos chambre avec notre système de chambre.

Vous trouverez ci-joint les informations nécessaires au bon déroulement de votre scolarité ainsi que votre emploie du temps. N'oubliez pas de vous recenser dans les registre de l'école ci-joint. et de lire notre règlement intérieur sous peine de sanction.


La rentrée étant fixée au 1er septembre nous accueillons néanmoins des jeunes en difficulté toute l’année et nous assurons de leurs bonnes intégrations.


En attendant, veuillez croire en l’expression de nos sentiments distingués.




Caroline Salvatore,
Directrice de l'école.
©️️ sobade.


avatar

Invité

Invité
Mar 29 Mai - 0:31
Bienvenue parmis nous <3
avatar

Elena Salvatore

Human
Messages : 228
Date d'inscription : 21/05/2018
Mar 29 Mai - 1:56
Bienvenue ici avec ce super choix de vava! I love you
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité

Invité
Mar 29 Mai - 15:23
Merci

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Luka Azarov [petit russe perdu en Ecosse]
» Voyage avec un loup en Alaska
» past never die (livaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: