AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! PV et scénarios sont attendus, n'hésitez pas !
L'évènement alerte au feu est en cours. Le summer party s'achève.

Partagez|

Visite surprise (Daddy)

avatar

Hope Mikaelson

Fondatrice
Messages : 476
Date d'inscription : 06/03/2018
Localisation : A l'école ou auprès de sa famille.
Ven 1 Juin - 16:42
Hope & Klaus
Visite surprise.





Le tic tac de l'horloge accroché au dessus du bureau du professeur comblait l'imposant silence qui se faisait maitre des lieux. Seulement le bruit de griffonnage sur le papier venait faire concurrence à ce calme olympien. Derrière ses lunettes, le professeur les observait tous avec vigilance et attention. Aujourd'hui, ils avaient eu droit à un malheureux control surprise en début d'heure. Rien de bien méchant seulement une poignée de minutes pour vérifier si la lecon précédente était bien assimilé. Pour sa part elle était mitigé. Du moins elle avait relu le cours dans sa globalité mais elle ne connaissait pas non plus la lecon sur le bout des ongles. Juste de quoi combler quelques trous sur sa copie. Et il faut dire que le tapotage de doigt sur la table de son voisin avait de quoi irriter sa concentration. Lançant un regard agacé dans sa direction elle dut retenir un soufflement d'exaspération. Rassemblant en elle toute son énergie pour faire abstraction des bruits perturbateur, elle fini par se concentrer sur sa copie. Dix minutes après, la brune lache son stylo alors que le professeur rompt enfin le silence pour annoncer la fin de l'évaluation de connaissance. Passant dans les rangs pour ramasser les copies. Le brouhaha des élèves commence alors à reprendre de l'ampleur. La plupart s'offusquant directement de cette interrogation. La trybride n'aime pas non plus ce genre de surprise à vrais dire, mais après tout qui aime ce genre d'imprévu à part ceux qui ont toujours le nez plongé dans leurs leçons ? Au côté de Lizzie, elles commencent à échanger leurs réponses quand le professeur vint enfin reprendre l'attention de ses élèves. Puis le cours repris son cours. Les yeux passant du professeur en pleins monologue instructif à l'aiguille de l'horloge la jeune fille commence à trouver le temps long. Pas qu'elle n'aime pas l'école au contraire, elle se plait ici. Mais ce n'est pas sa priorité. Elle avait fait pas mal de vague durant ces années passé loin de sa famille. Elle avait souffert de l'absence de son père. Et cette rébellion en elle n'était pas tout à fait terminée, bien qu'assouvi une fois sa famille retrouvé. Car c'était tout ce qui comptait pour elle. Revoir celui qui lui avait tant manqué. Et elle voulait rattraper le temps perdu. Quel fut sa joie, son bonheur de pourvoir le serrer à nouveau dans ses bras. Lui surtout, mais les autres également. Enfin, elle pouvait repartir le sourire aux lèvres et se concentrer sur ses études. Se faire des amis, et vivre pleinement sa vie d'adolescente non ordinaire bien que tout n'était pas toujours simple. Griffonnant quelques mots sur un bout de papier pour le donner discrètement à la blonde qui lui sert de meilleure amie, elle tente en vain d'occuper son temps. Le cours est interessant, mais elle a l'esprit ailleurs en ce moment. Pourtant, elle tient tout de même à réussir dans cette école, pour rendre ses parents fière d'elle. Alors rassemblant ses derniers reste de volonté, elle s'oblige enfin à se concentrer pleinement sur le cours. Il reste encore une heure.

©️ code par Nostaw.
Voir le profil de l'utilisateur


My name is Hope Mikaelson. My grandmother practically invented dark magic. My mom is the Crescent Alpha, and my dad is Klaus Mikaelson.

by anaëlle.

+++:
 
avatar

Invité

Invité
Ven 1 Juin - 18:46
Klaus Miakelson avait marqué l'histoire à plusieurs reprises et par bien des façons. Déjà il était, avec ses frères et sœur, l'un des premiers vampires et probablement le plus violent de tous. Mais il était également un werewolf ce qui, pendant longtemps, le rendit unique. Au delà de ce qu'il était, c'était avant tout ses manières qui avaient marqué les esprits. Bien des débats naissaient à propos de ce qu'il faisait de mieux aux yeux de ses alliés et, à contrario, de ce qu'il faisait de pire aux yeux de ses ennemis. Ce qui revenait souvent, c'était la façon toute particulière qu'il avait de soigner ses entrées. Il faut dire que l'hybride originel avait pour habitude d'attirer l'attention et ce, dès son arrivée. Il l'avait d'ailleurs très bien illustré le jour où il eut la chance de retrouver sa fille après dix ans d'absence. Les retrouvailles furent émouvantes et depuis ce jour tout semblait se dérouler à merveille pour la famille Mikaelson. Du moins, c'était ce que Klaus pensait. Malheureusement une information nouvelle au goût amer vint chatouiller son ouïe. En effet des rumeurs commençaient à circuler à propos de l'éventuel retour à la vie de Katherine Pierce. Cette dernière, considérée par beaucoup comme la plus grande victime du Mikaelson le plus cruel, avait biens des raisons de vouloir s'en prendre à Klaus. Après tout, ce dernier profitait aujourd'hui d'une vie paisible semblable à celle dont Katherine avait toujours rêvé et dont l'originel l'avait toujours privé. Avait-il tord de penser que peut être elle souhaiterait l'en priver à son tour? C'était en tout cas ce que sa paranoïa pathologique lui murmurait et il avait à cœur de vérifier. Ainsi, l'homme à la barbe hérissée envisagea deux stratégies. La première consistait à garder ses proches à l’œil. Par chance, tous se trouvaient à proximité de l'école surnaturelle de Mystic Falls. La seconde visait à débusquer les potentiels alliés de son ennemie légendaire. Après plusieurs siècles passés à la chercher sans jamais vraiment parvenir à mettre la main sur elle, Klaus pensait désormais que les amis de Katherine seraient plus aisément détectables. Tant de choses à faire pour une créature fatiguée qui ne demandait finalement qu'à vivre en paix au près de sa famille. Ceci étant dit, il n'y avait jamais vraiment cru. L'histoire lui avait appris que la paix n'était que fictive et qu'il n'y avait rien de plus concret que le conflit. Triste philosophie pour un être têtu qui, malgré cette croyance dépourvue du moindre optimisme, s'accordait tout de même de temps à autre quelques moments de plaisir. Les plus divertissants à ses yeux étaient ceux où il embarrassait les êtres qu'il aimait le plus. Ainsi, en ce matin qui pourtant s'annonçait si calme, l'hybride originel décida de jouer un mauvais tour à sa fille unique Hope. Il avait d'ailleurs bien peaufiner son coup puisqu'il était allé jusqu'à se renseigner sur l'emploi du temps de sa fille, chose qu'il n'aurait pas vraiment fait en temps normal, et même sur l'identité du professeur qu'elle aurait de dix à douze heures. Pour quelle raison? L’exécution d'une farce que Klaus avait imaginé pendant des années entières en s'imaginant le genre de moment qu'il pourrait passer avec sa fille s'il avait finalement la chance de recroiser sa route.

Huit heures du matin. Charmante villa du professeur en question. L'hybride fourbe s'était permis une petite visite de la demeure du professeur d'Hope à une heure où il savait pertinemment qu'il n'y serait pas. Un effort calculé qui lui permit d'obtenir un rendez-vous en toute intimité avec l'épouse du professeur que sa fille n'allait avoir que deux heures plus tard. Après de brèves politesses, Klaus se fit un malin plaisir de plonger son regard d'or dans celui de la dame d'un certain âge et de la soumettre à une petite hypnose qui la forcerait à obéir à ses instructions.

- « Okay Madame Keller, voici ce que vous allez faire pour moi. Dans trois heures, vous allez mettre le feu aux rideaux de votre charmant salon puis appeler en panique votre époux pour lui dire de venir d'urgence » ordonnait-il à la dame accueillante avant de sourire ne la voyant répéter ses instructions. Satisfait, il venait de planifier le départ en panique du professeur d'Hope pendant son cours. Si ce dernier se croyait malin de donner des interrogations imprévues à ses élèves, la surprise que lui-même allait recevoir risquait de lui faire revisiter certaines de ses méthodes. Le plan se déroula à la perfection puisque trois heures plus tard, tendis que Klaus parcourait les couloirs de l'école, le professeur traversa l’accueil en courant. L'hybride moqueur comprit que sa diversion avait fonctionné et s'en enjoua au plus haut point. Désormais la classe était remplie d'élèves mais dépourvu de professeur. Ceci lui offrit la meilleure entrée qu'il pouvait imaginer pour une telle situation. Ainsi, tendis qu'il entendait les étudiants se poser des questions à propos du départ soudain de leur enseignant habituel, Klaus s'introduit dans la classe en captant d'office l'attention de tous bien qu'il ne cherchait en réalité que celui de sa fille, avec éloquence: « Bonjour à tous. Suite à un imprévu, votre professeur adoré a dû s'absenter. Une chance pour vous, son remplaçant anime bien mieux que lui. Alors, parlons un peu d'histoire pour un moment. Et aujourd'hui nous allons parler de la créature la plus remarquable que le monde ait connu. » précisait-il d'un air enjoué avant de saisir une craie et d'écrire au tableau le nom de l'individu dont il parlait et dont il destinait cette leçon: « Klaus Mikaelson » lisait-il avant de jeter la craie sur la petite rambarde inférieure du tableau noir. N'ayant débarqué à Mystic Falls que depuis peu et n'ayant jamais trop trainé dans l'école, Klaus savait pertinemment que peu d'élèves savaient en vérité qu'il était le père de Hope. De manière tout à fait anonyme donc, il se contenta de regarder sa fille et de sourire avec un air moqueur, satisfait de son entrée fracassante. Comment cette dernière allait réagir à cette intrusion? C'était ce que l'hybride farceur était sur le point de découvrir.
avatar

Hope Mikaelson

Fondatrice
Messages : 476
Date d'inscription : 06/03/2018
Localisation : A l'école ou auprès de sa famille.
Mar 5 Juin - 10:38
Hope & Klaus
Visite surprise.





Elle avait rassemblé le peu de volonté qu'il lui restait pour se concentrer sur ce cours mais la monotonie et la voix plate du professeur n'était pas faite pour la convaincre. Pourtant, il lui suffisait de tendre l'oreille et d'aller chercher la motivation au fond d'elle pour comprendre. Hope est une fille très intelligente, parfois même trop. Si elle mettait aussi de volonté dans ses leçons que dans son acharnement à retrouver sa famille jadis, elle compterait surement dans les premières de la classe. Peut-être que si elle avait rejoint l'école dans des jours meilleurs sa scolarité aurait été aussi grandiose. Malheureusement, la trybride avait accumulé un peu de retard à cause de ses nombreux écart de conduite au temps où elle espérait désespérément d'attirer son père. Maintenant, elle avait retrouvé un semblant de vie normal et elle se remettait à étudier correctement. Elle arrivait à stabiliser une moyenne assez correct sans pour autant être trop haute ni trop basse. En revanche, pour tous les cours de pratique de la magie elle avait beaucoup plus de facilité. Désormais la jeune fille n'aspirait qu'à une chose : rendre sa famille fière d'elle. Elle espérait aussi pouvoir devenir une grande et puissante sorcière à l'image de sa tante Freya pour pouvoir être en mesure d'aider ses proches au cas où la situation s'y obligerait.

Assise dans un silence à tuer un mort, la trybride fait tourner son stylo entre ses doigts fins. Elle écoute du mieux qu'elle peut le professeur qui semble directement sorti du lit, marmonnant son cours dans sa barbe. Ou alors est-ce elle qui n'est pas assez concentré ? Puis une sonnerie vint briser le silence imposant. L'agitation des élèves se réveillent, chacun se regarde, hors ce n'est pas le téléphone d'un élève, mais bien celui du professeur. Ce que les élèves ne manquent pas de faire la remarque, charriant le professeur sur l'utilisation du téléphone portable en cours. Les rires fusent et à son tour Hope ne peut s'empêcher de sourire. Le professeur décroche, et à peine a t-il mit le téléphone au creux de son oreille qu'il quitte la classe en courant laissant alors tous les élèves en plans. A la surprise général, la classe commence à s'agiter ne comprenant pas ce qu'il venait de se passer. Les élèves en profitent pour commencer à faire n'importe quoi. Hope quant à elle, se questionne auprès de Lizzie avant de laisser échapper un rire d'entre ses lèvres. Il faut être honnête, ce coup de téléphone avait arrangé tout le monde. Ils se regardent tous, se demande ce qu'ils sont sensé faire et alors qu'ils se disent qu'ils peuvent s'en aller quelqu'un entre dans la salle. Une personne que Hope ne connait que trop bien, son propre père.

Tombant de surprise, le visage de la jeune fille se décompose. Ses yeux arrondis s'écarquillent de stupéfaction. Elle doit cligner des paupières à plusieurs reprise pour s'assurer que ce qu'elle voit est bien réel. Même sa bouche c'était légèrement entre-ouverte. Oui, elle ne s'attendait pas du tout à ca. Comme figer dans son étonnement, elle ne cesse de le fixer en le dévisageant alors que l'expression de surprise déforme son visage. Mais que fait-il ici ? L'écoutant parler, elle se fait violence pour sortir de sa torpeur jetant des coups d'oeil à droite et à gauche. Les autres élèves ne semblent pas avoir deviné que leurs remplaçant est en réalité son père et d'un autre côté tant mieux. Car quand bien même elle adore son père, et l'aime d'un amour sans nom, elle reste une adolescente qui serait fort gênée par un tel spectacle. Bien qu'avec le recul, la trybride trouve finalement cette situation très amusante. Son père à le don de la surprendre et c'est quelque chose qu'elle a toujours adoré chez lui. Elle se souvient encore quand il lui avait commandé une multitude de pâtisserie quand elle était petite. Il a la folie des grandeurs, et elle l'aime pour ca entre autre. Alors, en cette occasion elle avait décidé de jouer le jeu.

Une fois sortie de sa surprise la cadette Mikaelson offre un sourire à son paternel puis lève la main alors qu'il fait l'éloge de son propre personnage. -"Monsieur ? Vous voulez parler de l'hybride Originel ? J'ai entendu dire qu'il n'était pas si remarquable que ca" elle glisse un petit sourire dans le coin de ses lèvres. En réalité elle le charrie. Il sait autant qu'elle, qu'elle le trouve remarquable. Il est son héro en quelque sorte. Mais puisque son père avait décidé de faire irruption dans sa classe pour l'embêter, elle pouvait bien lui rendre l'appareil. Les commentaires fusent dans la classe. Les élèves connaissent la famille originel, ils l'ont étudié les années précédente au cours d'histoire des créatures surnaturelles. Les opinions sont largement divergent au sujet des Mikaelson dans cette école d'ailleurs.  
©️ code par Nostaw.



HJ:
 
Voir le profil de l'utilisateur


My name is Hope Mikaelson. My grandmother practically invented dark magic. My mom is the Crescent Alpha, and my dad is Klaus Mikaelson.

by anaëlle.

+++:
 
avatar

Invité

Invité
Mar 5 Juin - 18:36

Par expérience, Klaus Mikaelson savait s'y prendre avec les jeunes. Non pas parce qu'il était lui-même père d'une adolescente en pleine crise existentielle - il avait en réalité beaucoup à apprendre à ce sujet - mais bel et bien parce qu'il avait déjà eut à faire à bien des jeunes par le passé. Après tout, n'était-il pas le grand méchant qui avait manipulé, torturé et d'une manière générale pourri l'existence d'Elena Gilbert et de ses proches? En effet Klaus comprenait clairement comment pensaient les jeunes, leur optimiste façon de croire en leurs rêves & les limites qu'ils étaient prêts à franchir pour les réaliser. Ainsi, l'hybride originel ne se sentait pas mal à l'aise face à cette foule d'enfants rêveurs. Il les regardait les uns après les autres, bien qu'une seule personne parmi eux tous l'intéressait vraiment. Cette même créature qui occupait 90% de ses pensées depuis dix-sept ans et qu'il ne connaissait que trop peu en réalité et dont il apprenait encore jour après jour. C'était le cas ce jour-là, tandis qu'il pensait la mettre mal à l'aise. La voir réagir et ne pas se laisser faire abattre par sa farce le rendit fier. Il voulait voir à quel point sa fille était tenace et ne comptait pas la ménager. Après tout, le débat dans lequel ils s'apprêtaient l'un comme l'autre à se lancer le concernait de très près. Lorsque l'hybride réputé râleur entendit sa fille lui dire que le grand Klaus Mikaelson n'était pas si remarquable que ça, son premier réflexe fut d'afficher un air las, limite outré par cet affront. Dans un deuxième temps il sourit avant d'entamer le premier chapitre en répondant à sa fille joueuse:

- « Ah vraiment? J'ignore où vous en avez entendu parlez, Mlle... Mlle? Peu importe. Si la personne qui vous a parlé du grand Klaus Mikaelson connaissait réellement son sujet, vous sauriez alors que le mot 'Remarquable' lui-même a été écrit pour compter ses exploits » expliquait-il fièrement tendis qu'il sentait son audience douter de ses propos. Il faut dire que les élèves ne semblaient pas très concentrés. Entre ceux qui tentaient discrètement de pianoter sur leurs iphones, ceux qui papotaient alors même qu'il était entrain de leur faire la leçon et ceux qui collaient des chewing-gums sous les tables, il avait du travail. Klaus se mit donc à parler plus fort et de manière beaucoup moins enjoués. Il faisait des grands pas devant son tableau presque vierge de toute inscription pour le moment et accompagnait ses propres paroles avec des grands gestes pour rendre son discours plus dynamique:« Bien. Prenez vos livres, à la page cinquante-quatre » ordonna-t-il à son audience alors qu'il n'avait aucune idée de ce qui se trouvait à cette fameuse page. L'hybride saisit la craie qu'il avait jeté précédemment après avoir écrit son nom et fit d'un coup sec un grand trait sur le tableau noir. Il reprit aussitôt ses instructions:« Faites cela sur vos livres. D'un grand coup sec, comme cela. Tac! » dictait-il tout à fait sérieusement avant de réitérer l'action. Klaus regardait les élèves qui, dans un premier temps, étaient totalement dubitatifs avant de finalement les voir se soumettre et de bousiller la page cinquante-quatre de leurs manuels. Fier de sa bêtise, il ne reprit qu'ensuite ses explications avec éloquence:« Vous voyez ce que vous venez de faire? C'est du Klaus Mikaelson. Ce sentiment de liberté que vous ressentez à cet instant, c'est du Klaus Mikaelson. Refusez de vous soumettre aux idée et l'inacceptable... Si vous faites cela, les jeunes, vous aurez compris qui était Klaus Mikaelson et ce qu'il a réellement apporté au monde dans lequel nous vivons »s fixes et aux tendances, défiez les meures et les coutumes, osez l'inattendu expliquait-il en toute sincérité avant de finir son discours en regardant sa fille, comme si cette explication déguisée en cours était en réalité destinée à sa fille. C'était en fait sa façon bien à lui d'en apprendre un peu plus sur sa personne à Hope qui, tout comme son père, devait sans doute avoir encore énormément à apprendre sur lui. Sa déclaration avait beau être parfaite, Klaus se sentait obligé de l'illustrer avec un exemple. Et par chance un élève lui offrit l'occasion de montrer à quel point il refusait de se soumettre aux conventions. En effet, le bougre se situait juste derrière Hope et ne cessait d'essayer de voir ce qui se cachait sous son pantalon. Tout professeur certifié se contenterait de le recadrer en toute discrétion. Mais l'hybride originel se moquait des conventions, de l'éthique et de la morale. L'improvisé professeur lança la craie qu'il tenait encore en main sur l'élève qui osait relucker sa fille avant de se mettre à crier:« Lève-les yeux! » se contenta-t-il de hurler. Les rires des autres suffisaient à compléter l'humiliation que devait vivre à ce moment précis l'élève en question. 
avatar

Hope Mikaelson

Fondatrice
Messages : 476
Date d'inscription : 06/03/2018
Localisation : A l'école ou auprès de sa famille.
Mar 12 Juin - 11:46
Hope & Klaus
Visite surprise.





Elle savait que son père était quelqu'un d'imprévisible, mais elle ne savait pas qu'il l'était au point de débarquer dans sa salle de cours à l'improviste. Toute cette scène n'avait été qu'une mascarade, un plan minutieusement orchestré par son père pour pouvoir surprendre sa fille. Ce qui était un franc succès, elle ne s'attendait pas à ca. Il faut croire qu'elle aussi avait encore beaucoup de chose à apprendre sur son père. Il avait trouvé un moyen de la surprendre aujourd'hui. Si au début, sa surprise avait bien faillit la mettre dans une confusion total, la jeune fille avait vite rebondit. Elle entrepris donc de jouer le jeu sous le regard de ses camarades de classe qui ne se doutait de rien. Seulement quelques un d'entre eux, savaient qui ils étaient l'un pour l'autre. Hope se faisait discrète question relation familiale à l'école. Elle qui c'était présenté sous le nom de Hope Marshall à son arrivé ici, c'était plus prudent, il en valait de sa protection. Seulement les professeurs et ses amis proche étaient au courant de sa véritable identité. Pour l'instant, cela était resté ainsi. Si son père était joueur, elle l'était aussi. Et c'est avec une certaine insolence qu'elle lui avait posé une question sur son compte. Elle ne pu néanmoins réprimé son sourire, elle avait beau essayé de le cacher, le voir en face d'elle devant ce tableau rendait cet action impossible. Elle qui pendant des années avait rêvé le revoir, le retrouver. Maintenant il était là, dans la même pièce comme pour prouver que cette époque était bel et bien derrière eux.

Quand l'hybride Originel fait semblant de chercher son nom, les yeux de la jeune fille se mirent à briller d'amusement. Relevant légèrement le menton elle répond avec une certaine fierté -"Marshall, monsieur" le nom de sa mère. Bien que ce ne soit pas son vrais nom. Son vrais nom il ne le connait que trop bien puisqu'il est le siens. Mikaelson. Elle lui porte alors une attention toute particulière, elle le savait déjà remarquable, mais elle avait hâte d'entendre ses propres explications. Ce qui lui permettrait surement d'en savoir encore plus sur son propre père que ce qu'elle ne sait déjà. Le cours était devenu tout d'un coup beaucoup plus interessant aux yeux de la Mikaelson. Attrapant son manuel elle du contenir un petit rire qui menaçait de s'échapper d'entre ses lèvres quand il se mit à jouer au professeur. Les autres n'en avaient peut être pas conscience, mais tout ceci n'avait aucun sens. Elle ouvrit néanmoins son livre à la page cinquante-quatre. Attendant les autres instruction du professeur qu'elle ne lâchait pas des yeux tandis que son sourire ne quittait pas ses lèvres. Quand il ordonna de tracer un grand trait sur la page du bouquin, la jeune fille se mit à écarquiller les yeux. Le questionnant indirectement du regard. Ca non plus elle ne s'y attendait pas. Son propre père venait de lui ordonner de corrompre son manuel. Elle eu un moment d'hésitation, puis se mit à tracer le fameux trait sur son cahier avant de relever la main.  -"Monsieur, vous êtes conscient que maintenant les parents vont devoir repayer les manuels scolaire ?" entre-autre, lui allait devoir repayer le manuel qui venait de lui dire de bousiller. L'ironie de la chose avait de quoi amuser la trybride.

Quand il se mit à parler de son propre personnage et de ce sentiment de liberté, Hope ne pu s'empêcher de le regarder avec fierté. Elle savait qu'il n'était pas parfait, qu'il ne faisait pas l'unanimité, qu'il avait fait des erreurs. Pourtant, il restait son héro et elle était fière d'être sa fille. Peu importe ce que les autre en dise. D'autant plus que ce cours lui permettait d'en apprendre plus sur son paternel, elle n'avait d'ailleurs jamais été aussi intéressé et concentré par un cours avant celui-ci. Elle souhaitait en savoir plus sur son père, rattraper le temps qu'ils avaient perdu. Soudain, une craie vola juste au dessus de sa tête et son père se mit à crier ce qui la fit sursauter. Arrondissant les yeux, sa tête se mit à tourner un peu dans tous les sens tandis que les rire de ses camarades vinrent remplir la pièce. Mal à l'aise par la situation la trybride se mit à se tortiller sur sa chaise tandis que le rouge commençait à lui monter au joue. Elle se retourna alors de façon à lancer un regard mauvais à son camarade derrière elle. Puis vint reporter son regard sur son père. Elle qui avait réussi à garder la face pendant tout ce temps avait finalement perdu un petit peu de son assurance. Mais ne voulant pas se laisser abattre elle reprit la parole pour détourner le sujet de la conversation. Elle se mit alors à se racler la gorge pour récupérer sa contenance avant de poser une question de façon à changer de sujet et détourner l'attention -"Vous étiez en train de nous parler de Klaus Mikaelson. Pouvez-vous nous dire si il a des projets actuellement ? Vous qui semblez si bien le connaitre". Elle voulait en savoir plus non seulement sur son passé mais aussi sur ses projets d'avenir. La question était plus posé en tant que fille, qu'en tant qu'élève. Une conversation indirect entre père et fille sous le regard d'adolescent qui ne se doutait de rien.
©️ code par Nostaw.
Voir le profil de l'utilisateur


My name is Hope Mikaelson. My grandmother practically invented dark magic. My mom is the Crescent Alpha, and my dad is Klaus Mikaelson.

by anaëlle.

+++:
 
avatar

Invité

Invité
Mar 12 Juin - 13:04
Nate avait vraiment du mal de suivre ce cours à moins que c’était juste le prof qui avait une voix si monotone qu’il donnait au jeune homme l’envie de dormir. Et pourtant, il adorait les cours de magie mais là, il avait réellement du mal à rester concentrer. Tout à coup, un portable se mit à sonner. C’était qui l’imbécile qui avait oublié d’éteindre son téléphone avant le début du cours ? Ah ben en fait, c’était le prof lui-même. Oh le mauvais exemple. L’adolescent prit un air faussement sérieux et charia son professeur.
- Monsieur, vous savez que l’on doit éteindre notre téléphone avant le début de chaque cours ! C’est mis dans le règlement de l’école ! dit-il.
D’autres firent mine d’être d’accord avec lui avant de rire. Mais une fois que le prof prit le coup de fil, il s’en alla précipitamment sans donner la moindre raison aux élèves. Nate fronça les sourcils. Il devait avoir un problème. Cependant, alors que la plupart de ses camarades commencèrent à faire les idiots en profitant de l’absence du prof, une personne que le jeune homme connaissait que trop bien entra dans la classe. Le garçon fut d’abord un peu étonné mais un sourire joyeux se forma sur ses lèvres. C’était Klaus. Nate se dit que son tuteur devait être pour quelque chose avec ce mystérieux coup de téléphone. Qu’importe ! Il était heureux de le voir. Mais quelques secondes après, son cerveau se mit en marche. Si l’hybride était là, ce n’était peut-être pas pour lui mais pour Hope. Après tout, le jeune sorcier pouvait voir son tuteur après les vacances, ce n’avait pas été le cas de la jeune fille pendant de nombreuses années. Oh, cela devait être ça la surprise pour Hope dont Klaus lui en avait parlé. Nate se contenta donc d’écouter le « prof remplaçant » mais une certaine hilarité montait en lui de seconde en seconde. Ses camarades ne le remarquaient pas mais à ce moment-là, c’était une conversation entre un père et sa fille, avec des sous-entendus.
Cependant, le cours devint tout à coup moins soporifique et plus intéressant. Et puis, Nate ne connaissait pas tout de la vie de son tuteur. Oh, il se doutait bien que celui-ci avait dû faire des choses pas très sympas mais tout le monde faisait des erreurs et personne n’était parfait. Cela lui donnerait l’occasion d’en savoir un peu plus de ce qu’il n’avait jamais osé demander.
Il fit les yeux ronds quand Klaus leur demanda de faire une trace dans leur manuel scolaire. Il était sérieux ? Évidemment que oui ! C’était du Klaus tout craché ! Ne jamais rien faire comme les autres ! Nate fit donc ce qui était demandé mais il eut un petit rire à la remarque de Hope au sujet que les parents allaient devoir en repayer un nouveau à leurs enfants. Et il en connaissait un qui allait devoir en repayer deux ! Il n’y avait pas que la situation qui amusait sa « sœur adoptive ». Mais Nate tenta de rester calme et d’étouffer cette envie de rire. Rire qui était pour l’instant plus dans sa tête que dans sa bouche. Ah que c’était dur pour lui de se retenir d’exploser de rire. Encore plus quand l’élève assis derrière Hope se prit une craie sur la tête. Bien fait pour lui ! Nate l’avait souvent repéré à reluquer un peu trop la demoiselle. Mais la jeune sorcière remit sur le sujet du jour afin de détourner l’attention. Les futurs projets de Klaus ? Nate avait une petite idée, au moins pour le reste de la journée et ça ne lui posait aucun problème de ne pas être la priorité de son tuteur. L’adolescent pouvait parfois … non souvent se montrer très compréhensif.
avatar

Invité

Invité
Sam 16 Juin - 17:08
(désolé pour le retard, semaine chargée... )

Marshall. Ce nom avait beau être fictif, il n'en demeurait pas moins important. C'était le patronyme que c'était offert Hayley dans son enfance, une identité fausse pour une fille des plus intègres. Jamais Klaus ne  l'avait avoué mais il éprouvait bien du respect pour la jeune femme d'une trentaine d'année qui lui avait prouvé sa bravoure par bien des occasions depuis qu'il avait eu la chance de la rencontrer. Tendre avec ses alliés, redoutable envers ses ennemis, Hayley avait tout d'une reine. L'hybride avait décelé ça chez elle et s'en serait voulu de passer à côté d'une tel rencontre. Ainsi, lorsqu'il entendit sa fille brandir ce nom pour le provoquer, il ne put que sourire et se réconforter de savoir que sa fille Hope savait à quel point sa mère était extraordinaire. Néanmoins il se sentait toujours autant d'humeur à jouer avec ses élèves et tout particulièrement deux d'entre eux. En effet et même si la plupart des étudiants ne l'intéressaient pas, Klaus avait face à lui sa fille Hope et Nathanael, un garçon qu'il avait rencontré quand il lui était interdit de voir sa fille et qui a su, malgré lui, combler ce manque avec lequel l'originel était contraint de vivre. Les avoir l'un comme l'autre en face de lui lui rappelait que l'enfer était bien terminé. Il en était ravi. Et, d'un autre côté, il était pleinement conscient d'avoir face à lui des adolescents et savait plus que quiconque que la jeunesse pouvait se montrer particulièrement impertinente. Ainsi, la question que sa fille vint lui poser par la suite vint très vite chatouiller son égo. Klaus leur avait demandé d'abimer leurs manuels scolaires mais ne se doutaient pas un seul instant que Hope et Nathanael s'y soumettraient. Il s'imaginait déjà devoir rendre des comptes auprès de Hayley et, également, de Caroline puisque les parents des autres élèves n'allaient sûrement pas laisser passer cela. L'argent avait beau couler à flot chez les Mikaelsons, l'hybride orgueilleux ne supportait pas pour autant de le débourser pour ces futilités. Il s'imaginait déjà un plan qui lui permettrait de se soustraire à ce problème. Peut être contraindrait-il un humain à payer sa dette à sa place. Il gardait cette idée dans un coin de sa tête mais se privait de la révéler à sa fille et Nathanel. Il ne souhaitait pas les voir devenir de mauvaises personnes et se devait donc de faire attention. Klaus se contenta donc de répondre avec un air faussement amusé et légèrement sarcastique:

- « Pour l'expérience, je suis sûr qu'ils seront ravis de débourser... ou peut être vous jugeront-ils idiots de vous être soumis à une tel idée et choisiront de vous envoyer au travail pour rembourser vos bêtises » lança-t-il d'un air enjoué tandis que cette nouvelle idée lui paraissait plus concrète que la précédente. Séduit par sa propre solution, il lança un regard sadique à Hope puis Nathanael avant de préciser la chose afin d'enfoncer le clou: « Je suis sûr que vous passerez de bonnes vacances. Vous ne croyez pas? ». Quand enfin sa fille tenta de revenir au vif du sujet en demandant à son professeur temporaire si il avait des projets, Klaus fut des plus satisfaits. Non pas de constater que sa fille était attentive en classe mais bien de découvrir qu'elle était passionné par son vieux père. Il ne comptait pas décevoir ses attentes et s'apprêtait bien à satisfaire sa soif de curiosité. Il avait bel et bien des projets en cours et sa présence même au sein de cette classe en faisait parti. Le grand méchant loup était à la recherche de ce qu'il avait de plus proche d'une pire ennemie: Katerina Petrova. Il la savait en vie et la connaissait suffisamment bien pour savoir qu'elle avait des alliés au sein de l'école. Il devait les débusquer. Peut être même que certains lèves de la classe de Hope & Nathanael travaillaient pour la jolie brune. Afin de terrifier ses potentiels ennemis, Klaus se servit de la question de sa fille en y répondant avec une petite histoire:« Tu as dit que tu t'appelais Marshall, n'est-ce pas? Klaus a connu une Marshall. Hayley Marshall. Une adolescente perdue mais pleine de courage et d'ambition. Ce qui lui faisait défaut, c'était ses fréquentations. Elle avait cette terrible amie qui lui demandait de faire ces choses horribles pour elle... » commençait-il à expliquer d'un air initiatique. Il expliquait à ses élèves et tout particulièrement à Hope & Nathanael sa rencontre avec Hayley. Il ne reprit qu'après quelques instants afin de laisser le suspens monter:« Katherine Pierce » précisa-t-il tandis qu'il sentait déjà la pression monter au sein de cette salle de cours. Il observait très attentivement son audience et distinguait déjà ceux qui avaient déjà entendu ce nom de ceux qui ne la connaissait pas. « Quand enfin Hayley Marshall comprit que son amie cherchait à lui nuire, elle se tourna vers la seule personne qui pouvait la sauver. Ce gars. » précisa-t-il avant de poser son doigt sur le tableau, juste en dessous de son nom qu'il avait écrit au début de son cours. Il termina ensuite sa petite histoire avec un air des plus sérieux, comme si il prêtait serment auprès de sa fille et de Nathanael: « Ensemble, ils ont réussi à la vaincre. Malheureusement les rumeurs récentes laissent entendre que Katerina... Katherine Pierce est de retour. Tu m'as demander si Klaus Mikaelson avait des projets? Il n'en a qu'un seul. Il compte retrouver cette femme et s'assurer que plus jamais elle ne s'en prenne à Hayley ou à ses proches » promit-il en regardant Hope droit dans les yeux. Il se sentit tout de même obliger de préciser sa menace au cas où des alliés de Katerina Petrova se trouveraient dans cette pièce: « Et connaissant l'histoire de Klaus Mikaelson, je ne peux qu'avoir des craintes pour elle et ses alliés. Après tout Klaus n'est pas réputé pour sa tendresse et s'en prendra à quiconque se dressera sur son chemin. »



avatar

Hope Mikaelson

Fondatrice
Messages : 476
Date d'inscription : 06/03/2018
Localisation : A l'école ou auprès de sa famille.
Dim 1 Juil - 9:43
Hope & Klaus
Visite surprise.





Les echanges verbales avec son père lui faisait du bien, elle avait l'impression de se rapprocher un peu plus de lui. Elle pouvait aussi sentir Nathanael se retenir de rire derrière, lui qui savait la vérité. Elle pouvait donc comprendre cette amusement. Dans d'autre circonstance elle aurait pu échanger un sourire complice avec lui, mais elle n'en fera rien. Parce que la cadette Mikaelson est têtu et rancunière. Dôté du sale caractère de ses parents, elle ne supporte pas Nathanael. Il a beau être un gentil garcon, à ses yeux il n'a fait qu'essayer de lui voler son père pendant toute ses années où elle ne pouvait pas être à ses côtés. Et la jalousie la rendt aigry avec lui. Elle n'était pas aimable avec le brun, et préférait l'éviter. Pour être honnête elle était assez fière d'avoir soulevé ce détail dont il n'avait surement pas pensé en faisant cette bêtise grotesque. Soit bousiller un livre en traçant un trait dessus. Et Hope l'avait fait en partie pour ca, pour s'en amuser. Mais son père réussi à vite retourner la situation en se servant de la propre bêtise des adolescents possiblement contraint de travailler pour avoir été aussi bête de l'écouter. Un brouhaha de contestation se fit entendre dans la salle. Créatures surnaturelles ou pas la jeunesse était des feignants.

Quant à Hope elle se mit à ouvrir la bouche en un gros O, plissant en même temps légèrement les sourcils sans quitter son paternel du regard. Elle ne voulait pas travailler pendant les vacances, elle préférait largement passer les vacances avec sa tante Freya a apprendre de nouveau sort. Surtout pour une bêtise que lui avait commis. Automatiquement, et sans vraiment s'en rendre compte elle avait jeté un coup d'oeil à Nathanael. Comme pour lui dire de dire quelque chose. Mais en se rendant compte de son geste inconscient la jeune fille avait automatiquement levé les yeux au ciel et retourné la tête vers son père. Elle n'était tout de même pas à court d'argument, elle pourrait bien en rajouter un couche. -"Excellente, et connaissant mon père, il se fera une joie de m'aider pour rattraper le temps perdu !" en réalité, elle n'était pas sur de ca. C'était une petite façon de le provoquer. Elle aimait son père et était contente de le retrouver, mais il y avait toujours ce petit truc au fond d'elle qu'elle c'était senti abandonner pendant de longues années. Elle le confrontait indirectement à ca, attendant impatiemment sa prochaine réplique. Ecoutant le reste du récit de son père, elle lui donna toute son attention à l'évocation de sa mère. Certes Hope ne lui avait pas rendu la vie facile ces dernières années, mais elle l'aimait d'un amour sans nom et tout comme son père, elle était fière d'être sa fille. Ainsi tout son intérêt fut porté sur la petite histoire qu'était en train de raconter Klaus.

Katherine Pierce. Elle avait déjà vaguement entendu parlé de cette femme, mais maintenant elle en savait plus à son sujet. Et ce qu'elle savait déjà c'est qu'elle ne l'aimait pas, pas du tout. Si cette fille avait essayé de nuire à sa mère, c'était alors son ennemie. La suite l'a fit sourire, la rencontre de ses parents, ensemble face à l'ennemie comme ils l'ont toujours fait. Les plus forts. Hope n'a jamais été une de ces petites filles qui prie pour que ses parents se remettent ensemble, mais entendre ca lui fait plaisir. Si c'était le cas, se serait bien trop bizarre quoi qu'elle en serait tout de même très heureuse possiblement. Face à cette promesse cachée de la protéger contre cette fille, Hope ne peut que sourire de nouveau. C'est que Klaus peut se montrer très papapoule. Pourtant Hope n'est plus une enfant, et elle sait se défendre toute seule. Se débrouiller, du moins c'est ce que cette jeune fille têtu ne cesse de répéter. Elle ne veut pas être celle qu'on protège sans arrêt, car elle aussi veut protéger ses proches. Ainsi la rumeur que cette menace soit toujours là, ennemie de son père et donc la sienne. Elle connait un peu son père pour savoir qu'actuellement il est indirectement en train de chercher des alliés potentiel de cette Katherine. Hope prend alors de nouveau la parole. -"Et il est possible que ses alliés soit ici, à l'école ?" si c'est le cas, une nouvelle mission s'offre à elle. Pour aider son père et sa famille elle devra les trouver. Déterminé et obstiné comme elle est, elle ne renoncera pas, c'est certain.  
©️ code par Nostaw.
Voir le profil de l'utilisateur


My name is Hope Mikaelson. My grandmother practically invented dark magic. My mom is the Crescent Alpha, and my dad is Klaus Mikaelson.

by anaëlle.

+++:
 

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Visite surprise [PV les locataires de la chambre]
» Visite surprise (Pv Bruno)
» Visite surprise | Lilianna et Trystan
» Une petite visite surprise. [Seth et Emeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: