AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! N'hésitez pas!
Venez nous rejoindre pour jouer sans prise de tête au Summer Party et à l'alerte au feu !

Partagez|

Darkness is the limit •Aaliyah

avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 89
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 8 Aoû - 21:55
Darkness is the limit
Aaliyah & Camille

Vendredi soir. Il y a à peine deux heures que le soleil s’est couché et la fraîcheur vient à peine de tomber après une journée chaude et lourde. J’ai enfin l’impression de respirer mais la chaleur ambiante me laisse amorphe et vide de toute énergie. J’ai envie de simplement me coucher mais je sais que ce serait une bien mauvaise idée. Depuis quelques temps, je sors à peine de chez moi excepté pour aller travailler et je dois avouer que ma vie me semble bien morne. J’ai besoin de m’activer un peu si je ne veux pas devenir une vieille fille qui vit seule avec ses dix chats dans une petite maison. Je dois mobiliser toute ma volonté pour me trainer sous la douche et prendre la peine de me coiffer et me maquiller pour avoir une apparence un peu moins désastreuse. Je pourrais appeler une amie ou plutôt une connaissance mais depuis mon retour à la vie, je me sentais moyennement entourée. Mais ma seule compagnie m’avait toujours suffi et mon sourire avait fait le reste pour réussir à tisser des liens. Je finis par sortir de chez moi levant mes yeux vers le ciel pour apprécier la voute étoilée.

Je repère la devanture du Mystic Grill et je n’hésite qu’un quart de second avant d’y entrer. Je m’installe au bar et prise d’un élan de nostalgie, je me commande un bourbon. Je prends le temps de savourer alors que l’alcool me brûle la gorge avant de diffuser sa douce chaleur dans mon ventre et dans tout mon corps. Cette sensation m’électrice me donnant un sacré coup de fouet. Je m’en commande un second quand un éclat de rire me sort de la douce torpeur dans laquelle je baignais et je tourne la tête vers une table dans un coin de la salle. J’allais détourner le regard quand une chevelure blonde caractéristique attire mon attention. Je plisse les yeux alors que le regard brillant, les lèvres humides, les cheveux légèrement décoiffés allument un signal d’alarme dans mon esprit. Je ne peux retenir un pli de creuser l’espace entre mes sourcils, soucieuse de voir qu’à nouveau la demoiselle semble avoir renouer avec les démons de tous les excès. Je ne fais que parcourir du regard ceux qui l’accompagnent avant de plisser le nez. Je n’hésite qu’un quart de seconde avant de commander deux verres d’eau et de me diriger vers la table posant un verre devant Aaliyah. « Salut toi. Tu sembles bien t’amuser mais… » Je ne termine pas ma phrase alors que mon regard sonde le sien. « Tu me fais une place ? » Je tente de paraître assurée mais ça me fait toujours quelque chose de la voir proche de la limite entre le correct et le trop. Son regard me bouleverse car je peux y deviner l’ombre de certains secrets qui la hantent.

 
Emi Burton
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Crawford

Administratrice
Messages : 90
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : A la bibliothèque
Mar 14 Aoû - 10:52

Darkness is the limit.


La vie n’était pas simple. Tu avais beaucoup de chose à porter depuis maintenant plusieurs années. Tu avais tué tes parents, ton frère. Bien que ton professeur t’avait aidé pendant tout ce temps personne ne savait réellement ton histoire. Peut-être une ou deux personnes pas plus. Tu n’en avais jamais parlé à la psychologue de l’école, surement pour ne pas ébruiter ce que tu étais réellement, une cinglé. Tu étais bipolaire avec de grandes crises. Plusieurs personnes le savaient dont tes proches. Ils faisaient attention de ne pas t’énerver. Lorsque tu étais en colère tu ne te contrôlais plus. Tu agissais sans réfléchir, c’était la magie qui prenait le dessus. Depuis quelques temps tu étais plus calme, tu avais beaucoup moins de crise de bipolarité, grâce à ton couple. Tu ne pouvais le crier sur tous les toits puisque tu n’avais pas le droit d'être en couple avec lui. Il était ton professeur et toi sin élève. De plus il était ton tuteur officiel depuis la mort de tes parents, il t’avait recueillis et accueillis. La journée avait été assez compliquée et ton professeur sortait ce soir, et bien entendu tu ne pouvais aller avec lui. En ce moment tu avais l’impression qu'il s’éloignait de toi, c'était différent.

Tu avais donc choisie de sortir toi aussi, le Mystic Grill était l’endroit qu‘il te fallait. Plusieurs verre et tu oublieras ton malaise pour quelques heures. Assise à table tu commandes ton cinquième verre depuis que tu es arrivé. Un homme s’est installé avec toi, il te draguait, et il avait surement aussi pas mal d’alcool dans le sang comme toi. Il te faisait rire. Au moins tu oubliais les moments de la journée pensant à autre chose. Rapidement sans savoir d’où elle venait Camille, une amie, s'installait à côté de toi. Tu n’avais pas le choix, alors tu te poussais pour lui laisser la place. Tu regardes le verre d’eau mais tu ne dis rien. Tu reportes ensuite ton regard sur l’homme face à toi. « Peut-être que ça ne se voit pas mais nous étions en pleine conversation, tu nous as interrompu Camille. » dis-tu froidement. Quand tu avais pas mal d’alcool tu devenais vite désagréable et ton trouble bipolaire prenait de l’ampleur. Pourtant Camille était l’une des rares personnes qui réduisait ta bipolarité, sûrement qu'elle trouvait les bonnes paroles tu ne savais pas vraiment.

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur


Powers and Thirsty for blood
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 89
Date d'inscription : 10/07/2018
Dim 19 Aoû - 12:01
Darkness is the limit
Aaliyah & Camille

Je mentirais si je prétendais ne pas avoir espéré un accueil quelque peu chaleureux et découvrir que mon amie était contente de me voir même si ce n’était pas prévu. Je ne peux empêcher un voile de tristesse de voiler mon regard quelques secondes mais il disparait bien rapidement. Je me raisonne bien rapidement alors que je sais que ce genre de réaction fait simplement partie du tempérament de la jeune femme surtout après quelques verres. Je passe outre ce que cela peut me faire en prenant une profonde inspiration. Je lui adresse un sourire sincère avant de poser la main sur mon cœur de manière un peu théâtrale mais sans grande méchanceté. « Oh je n’avais pas l’impression d’avoir interrompu une conversation hautement passionnante, tu m’en vois navrée. » Je lui adresse un petit clin d’œil moqueur. Je ne désire pas me moquer d’elle, me payer sa tête mais je commence à la connaître. Je me demande bien ce qu’elle peut bien chercher en compagnie de ce jeune homme car vu son état, il ne lui apportera rien de bon excepté un moment où oublier ce qui la ronge pour ensuite des regrets à la pelle.

Je continue de la fixer un peu amusée mais je m’adoucis bien rapidement avant de reprendre avec une voix plus sérieuse et plus douce. « Je suis désolée je ne voulais pas t’interrompre. J’étais seule et j’ai repéré une amie, je pensais que c’était une bonne idée de me joindre à ta table. Mais je devrais donc te laisser alors ? » Je soupire un peu mais si je ne veux pas envenimer les choses autant lui prouver que je ne dis pas cela à la légère. Je me lève lentement en me passant la main dans les cheveux. Je lui fais un clin d’œil pour qu’elle comprenne que je ne lui en tiens pas rigueur. « Si tu recherches une compagnie plus féminine que masculine, rejoins-moi au bar. Je compte t’y attendre un moment et garder l’espoir de te voir me rejoindre même si je n’ai pas le même genre d’attributs. » Je ne juge pas Aaliyah, que du contraire. Je plonge mon regard dans le sien et chaque fois que je m’y perds, j’ai l’impression d’y lire quelque chose qui me bouleverse et me déstabilise. Je ne peux m’empêcher d’être touchée comme si sa souffrance qu’elle cache trouvait un écho en moi. Je finis par me diriger vers le bar où je me commande un bourbon pianotant sur le bar.

 
Emi Burton
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nathan Crawford

Administratrice
Messages : 90
Date d'inscription : 04/06/2018
Localisation : A la bibliothèque
Dim 9 Sep - 20:53

Darkness is the limit.


Tu en a marre, tu veux que ton professeur fasse plus attention à toi. En ce moment tu avais l’impression de passer à l’arrière-plan. Tu dois oublier, tu dois penser à autre chose. Tu es sortie espérant te changer les idées, installée au Mystic Grill. Tu discutes avec un jeune homme qui s’est installé à côté de toi. Mais rapidement Camille, une amie vient t’interrompre. Tu lui fais comprendre qu'elle n’était pas vraiment la bienvenue, tu t’amusais bien avec le jeune homme. Tu la regarde presque méchamment, tu étais comme ça. Bipolaire. Lorsque tu buvais la bipolarité prenait le dessus si quelques choses n’allaient pas. Tu pouvais passer de gentille à méchante en l’espace d'un instant, mais ça Camille le savait. Elle te connaissait assez bien d’ailleurs. Tu ne faisais pas vraiment attention à elle beaucoup plus concentrée sur ton voisin d’en face. « Eh bien retourne à ta solitude, je ne t'ai rien demandé. Et surtout pas de venir me couper. On sera beaucoup mieux sans toi. » dis-tu froidement. Tu la regardais se lever. « Oui oui. » dis-tu pour la faire partir plus vite. Tu regardes alors l’homme qui est face à toi il semble gêné, tu le regardes et lui offre un sourire. Pourtant rapidement il finit son verre et se lève affichant une mine gênée. Super.. Tu soupires attrapant ton verre, tu bois une gorgée observant autour de toi. Tu ne vois personne d’autre qui pourrait te tenir compagnie à part la blonde que tu venais d’éjecter. Tu termines cul sec ton verre avant de te lever et t’installer au bar à côté de ton amie. « Un verre de wisky. » dis-tu avant de t’asseoir sur le tabouret du bar. « Merci d’avoir fait fuir mon ami. » dis-tu attrapant ta commande. Ses paroles étaient destinées à la blonde, et c’était bien entendu ironique.

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur


Powers and Thirsty for blood
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 89
Date d'inscription : 10/07/2018
Mar 18 Sep - 22:10
Darkness is the limit
Aaliyah & Camille

Je fais tourner mon verre entre mes doigts tandis que mon regard se perd dans la couleur ambrée du liquide. J’écoute le bruit des glaçons qui s’entrechoquent contre le verre. Pensive, je ne peux m’empêcher de suivre les mouvements du barman avec une certaine nostalgie d’un temps lointain. Je repense au Rousseau et pendant quelques secondes, je donnerais tout pour revenir en arrière. Mon ancienne vie me manque et je me sens prise d’une profonde mélancolie. Je finis par me saisir de mon verre que je vide cul sec et alors que l’alcool me brûle la gorge, une douce chaleur s’empare de moi. Je me sens vaguement revigorée et j’en oublie ma peine. Je ne dois pas regretter cette autre existence qui a pris fin. Je dois au contraire être reconnaissante pour cette seconde chance qui me donne l’opportunité de tout refaire différemment, en mieux. Je sursaute vaguement quand la blondinette s’installe à mes côtés et je ne peux m’empêcher de sourire alors que je me sens triompher. Je savais que ce ne serait pas long avant qu’elle ne me rejoigne.

« Tiens tiens, il n’aura pas été très tenace. Franchement, il en faut bien peu pour le décourager. » Je ne peux m’empêcher de rire légèrement avant de me tourner vers elle. Je lui adresse un léger sourire avant de venir faire teinter mon verre, qui est à nouveau plein étonnamment, et lui adresse un petit sourire mutin. « Trinquons car je t’ai probablement sauvé d’un piètre coup. Si tu veux mon avis, si ma petite intervention l’a fait fuir, il n’aurait probablement pas tenu longtemps. Tu aurais été déçue, crois-moi. » Je suis consciente qu’elle est assez frustrée, peut-être légèrement en colère. Je pourrais m’en formaliser mais cela ne servirait à rien. Je préfère garder ce côté naturel, cette petite touche d’humour en espérant que cela suffise à l’adoucir. Pour une fille à la recherche d’un nouveau départ, j’aurais décidément été nulle pour éviter le surnaturel bien longtemps. Mais inévitablement, je me sentais encore aujourd’hui attirée par lui. Je pose un regard franc dans celui d’Aaliyah. « Tu comptes bouder toute la soirée ou on profite du reste de la soirée pour partager quelques verres ? Ne te montre pas plus méchante que tu ne l’es réellement… Allez souris ! » Je lui adresse un petit sourire craquant battant des cils de manière outrageuse. Je croise les doigts pour que mon petit stratagème fonctionne

 
Emi Burton
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: