AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! N'hésitez pas!
Venez nous rejoindre pour jouer sans prise de tête au Summer Party et à l'alerte au feu !

Partagez|

Un cours qui commence sur un malentendu ? FEAT ELIJAH

avatar

Zoey Warren

Witch
Messages : 34
Date d'inscription : 09/08/2018
Localisation : En ville
Mar 4 Sep - 1:10
 

ELIJAH & ZOEY

Cela fait maintenant quelques semaines que tu as pris contact avec Elijah Mikaelson. Tu sais qui il est, ce qu'il est. Tu t'es renseignées sur le passé morbide de chaque membre de la famille. Mais voilà.. tu n'es pas non plus détective et ce n'est pas ce qui t'intéresse. Pour atteindre Klaus Mikaelson et, bien entendu, sa fille Hope.. tu as pris la décision d'infiltrer le camp ''ennemi''. Tu as besoin d'en savoir plus. Trouver une faille. Mais tout n'est pas simple ces temps-ci. Les petits jobs s'accumulant et les problèmes avec Xander prenant plus d'ampleur t'empêche de te concentrer. Tout cela t'empêche de dormir. La jalousie te ronge. Tu n'en dors plus la nuit. Tu n'as suivis Xander ici que par amour pour lui. Depuis petite tu l'aimes. Depuis toujours. Tu n'en as jamais aimé un autre. Jamais. Peut-être qu'en réalité, ce n'est qu'une amourette de jeunesse. Peut-être que ce n'est pas sérieux. Peut-être que cela te passera. Mais en attendant.. sans que tu ne saches l'expliquer.. cette envie d'accomplir sa vengeance en y insérant la tienne t'obsède.. si bien que tu ne peux pas te rendre au travail ces temps-ci. Tu ne dors qu'à peine. Tes songes s'emplissent de cauchemars. Tes pouvoirs parfois t'échappe sans que tu n'es besoin de prononcer un mots.

Si ta grand-mère te voyait.. elle dirait que tu dois pratiquer la magie chaque jour de ta vie et que tu dois apprendre à vivre avec, l'apprivoiser et s'accepter chaque jours comme une sorcière si l'on ne veut pas se laisser pénétrer par les ténèbres. Mais ta grand-mère ne te connaissais et ne te connais pas bien. Personne ne sait ce que tu caches.. ce que tu écris parfois et ce que tu penses et ressens dans ton cœur. Il n'y a pas que ce courage.. cette force de caractère.. cet altruisme. Il y a quelque chose qui malgré ta bravoure.. te donne une peur effroyable. Mais tu essaies de te focalisé sur ta ''mission''.. cela te permet d'oublier la fatigue, d'oublier le stress. Même si tout le maquillage du monde n'aide pas à masquer tes cernes et ta mine affreuse. Aujourd'hui, tu as bien l'intention d'en apprendre davantage. Cela fait quelques semaines que tu as pris contact avec l'originel. Il est musicien, de ce que tu as appris. Ainsi tu lui as donc gentiment demandé s'il donnait des cours. Voilà comment tu te retrouves depuis presque un mois à venir le voir une à deux fois par semaine pour apprendre le piano. Tu es absolument nulle. Vraiment nulle.. à part le chant, tu ne sais pas faire grand chose de tes doigts. Sauf de la magie.

Mais voilà, malgré tout, tu joues la comédie. Jouant les empotés un peu naïve, tu fais de ton mieux. Étrangement tu prends même goût à ces cours. Tu t'améliores. Elijah est un bon professeur. Mais tu n'en oublies pas pourquoi tu t'es rapprochés de cet homme. Malgré son charme à en faire pâlir la première des pucelles en chaleur, tu ne te laisses pas influencer. Ce jour-là, tu as un cours. Et tu as bien l'intention d'arriver en avance pour fouiner un peu. Tu arrives sur le lieu de rendez-vous habituelle. Bien entendu la porte est verrouillée. Tu fais une moue, tenant d'une main la lanière de ton sac à dos. Tu regardes derrières toi et vérifie que personne ne te suis.. tu recules alors d'un pas, une fois certaines d'êtres seules et ferme les yeux, tendant une main devant toi.. allez un petit sort de rien du tout cela ne devrait pas être compliqué. Tu inspires profondément puis expire. Tu réitère plusieurs fois afin de vider ton esprit et murmure : “hoc aperit ostium preces” Le verrou s'ouvre alors, dans un clic silencieux. Tu ouvres les yeux, soupirant de soulagement en laissant ton rythme cardiaque se calmer un instant avant de t'avancer prudemment dans ces lieux.

Il semble n'y avoir personne. Tu vois dans la pièce, assez grande, le grand piano. Juste là, plus loin dans l'ombre, ce qui ressemble à un bureau. Tu laisses tomber ton sac à dos sur le sol et te rend là où ta curiosité t'emmène. Ton sac à dos contient tout ce que tu as récolté depuis ton arrivée. Des morceaux de journaux, ton petit ordinateur portable ainsi qu'un calepin où tu notes absolument toutes tes recherches avec un second qui contient tout ce que tu ressens et tous tes doutes et tes soupçons. Tu commences à regarder dans les tiroir, regarder entre les partitions de musique, chercher dans la bibliothèque.. Quand un bruit te fais sursauté. La porte claque alors derrière toi et tu te retournes. Elijah se trouve juste là, devant la porte, devant toi, te fixant... tu rougis instantanément, croisant son regard. Tu n'es pas ce genre de fille à rougir d'ordinaire.. mais tu n'es pas non plus de celle qui se font prendre la main dans le sac. Dans ta main.. tu tiens un livre de musique, emplie de partition... Ton cerveau est prêt à exploser. Inspire. Expire. Inspire. Expire. Tu ne sais pas combien de temps tu restes ainsi immobile.. mais alors qu'il semble vouloir faire un pas en ta direction et prendre la parole tu le coupes.

Ton visage se fend dans un sourire gênée, ridiculement trop grand et tu passes ta main dans tes cheveux : « Elijah !! C'est vous ? Bonjour !! Je suis arrivée en avance et la porte était ouverte donc je suis entrée et... et.. » ton débit de parole est beaucoup trop rapide et ta voix beaucoup trop faible et aiguë pour être prise au sérieux. Tu avances, contournant le bureau en ayant repéré ton sac laisser tout seul. Tu te rapproches du sac, ainsi que d'Elijah et tu te mords la lèvre en cherchant quoi dire de plus : « C'est tout moi je ne peux m'empêcher de faire ma curieuse et fouiller partout haha !! Je.. je.. » tu passes devant ton sac et baisse la tête alors, probablement plus ridicule, plus rouge et semblant plus coupable que deux minutes plus tôt. Elijah Mikaelson est ce genre d'homme avec qui on ne sait jamais comment réagir. Gentleman et plutôt discret.. tu ne sais jamais vraiment à quoi ce vampire peut penser. Tu inspires profondément, regardant dans tes mains ce livre qui te serre d'alibi en priant très fort pour que cet homme, malgré son statut d'originel, sois aussi bête que la majorité des hommes : « désolée d'avoir touché à vos affaires. » finis-tu simplement. Malgré tout, tu relèves enfin la tête, te souvenant, qu'après tout, tu n'es pas ce genre de fille stupide qui rougis et s'excuse pour un rien. Tu es un femme forte et qui ne s'abaisse pas aux rougissement et aux balbutiantes.. ça non !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elijah Mikaelson

Administratrice
Messages : 89
Date d'inscription : 31/05/2018
Localisation : Aux alentour de Mystic Falls
Lun 10 Sep - 0:19
Il était devenu le professeur de piano officiel de la minuscule ville. Le mot s'était passé à une vitesse folle, comme la plus intéressante des rumeurs, et il avait eu un nombre d'appels absurde sur son téléphone portable. Ce n'était même pas qu'il avait besoin de ce boulot, il avait assez d'argent en banque pour lui permettre de survivre toute son éternelle vie, mais il avait besoin de se changer les idées et de tomber dans une routine de vie un peu plus saine. Il avait même abandonné sa chambre de motel miteuse dans la ville voisine pour s'acheter une maison à Mystic Falls et rendre toute cette histoire de cours de musique un peu plus facile. Ce qui n'était qu'à l'origine qu'un passage en ville devenait du coup plus sérieux aussi.

Sa prochaine élève était sur le point d'arriver, il profitait du délais restant pour se glisser sous la douche et profiter du jet d'eau chaude pour se relaxer. Ses journées étaient longues entre ses rencontres sporadiques avec sa nièce (qui n'avait qu'une idée en tête:retrouvé l'oncle qu'elle avait connu), ses rencontres répétitives et hot avec Katerina (qui n'avait qu'une idée en tête : détruire son bâtard de demi-frère) et éviter de tomber face à face avec le dit demi-frère. Entre deux soupirs de contentement et le bruit de l'eau contre le fond de la baignoire, il avait entendu la porte d'entrée s'ouvrir. Il avait froncé les sourcils, bien certain de l'avoir verrouillé avant d'être monté à l'étage. Il termina rapidement et s'habilla d'un jean et d'un t-shirt avant de descendre sans un bruit. Puis il s'était installé contre le cadre de la porte, les bras croisés sur son torse en l'observant farfouiller dans ses affaires. Ça aurait dû le rendre furieux, mais en réalité ça ne l'étonnait pas vraiment. Rare était les gens qui voulaient quelque chose d'aussi simple que des cours de musique avec l'originel. Il était un Mikaelson tout de même et sortir de son village féérique de France où personne ne le connaissait avait des conséquences. Le cadre de porte avait probablement dû travailler sous son poids et fait du bruit puisque soudainement, elle s'était tourné vers lui. Il avait continué de l'observer sans un mot alors qu'elle lui déblatérait des excuses. Il finit par pincer les lèvres avant de se remettre correctement sur pied. « Si vous avez terminé vos recherches ou bien trouvé ce que vous cherchiez, serait-ce-t'il possible de débuter ce qui nous concernes? C'est-à-dire un cours de piano. Merci bien mademoiselle Warren » dit-il sur son ton habituel en pointant le piano pour qu'ils puissent s'y installer. Le cours débuta ensuite comme à l'habitude.

Il n'avait rien dit, mais après la énième fausse note qui vrillait bien bruyamment dans ses oreilles, il s'était tourné vers elle. «  Afin que vous puissiez arrêter de massacrer Mozart.. il faudrait aller vers ce qui vous empêcher clairement de vous concentrer : Qu'est-ce que vous cherchiez exactement? » demanda-t-il en plongeant son regard dans le sien.
Voir le profil de l'utilisateur



I believe that when you love someone and that person loves you in return you’re uniquely vulnerable. They have a power to hurt you like nothing else.
                                                  → by me'ow

avatar

Zoey Warren

Witch
Messages : 34
Date d'inscription : 09/08/2018
Localisation : En ville
Mer 12 Sep - 21:14
Il se tiens là, dans l'encadrement de la porte. Cheveux mouillés et habillé simplement. Tu le regardes, avançant vers ton sac en bafouillant des excuses ridicules. Celui-ci ne t'en tiens alors pas rigueur, et le cours de Piano commence. Tu te sens nerveuses aujourd'hui. Encore plus que d'habitude. Il faut dire que l'originel avait ce charisme et cette présence qui te mettait toujours un peu mal à l'aise. Mais tu ne montres jamais rien.. tu restes concentrée. Surtout que tu n'es pas une experte en piano et lorsqu'il te demande de jouer du Mozart.. tu es totalement largués. Mais tu fais de ton mieux, tu t'appliques. Même si tes fausses notes aujourd'hui s'enchaînent et se répète tant ton esprit est ailleurs. D'ordinaire, il reste à côté de toi, où au dessus mais il est rare lorsqu'il se met assit juste à côté de toi. Tu n'aimes pas quand il fait ça. Cela te freine pour te concentrer. Aujourd'hui plus qu'un autre jour étant donné qu'il t'a prise la main dans le sac en train de fouiller dans ses affaires. Tu aurais dû te douter qu'il serait chez lui.. en même temps, c'est dans son appartement que se font les cours. Cela n'arrange rien à la chose d'ailleurs. Tu te trouves chez lui, dans son univers, sur son territoire.

C'est alors que tu le sens te tourner vers toi. Tu sens son regard sur toi et tu t'arrêtes alors, ne tournant que ton visage, laissant ton tronc fasse à l'instrument. Il plonge ses yeux dans tes prunelles et tu te concentres, récitant des chansons que tu connais par cœur dans ta tête. Ne pas rougir, ne pas baisser les yeux.. ne pas lui montrer que tu es perturbée par son air si distant et proche à la fois. Cet homme est un mystère pour toi. Tant de sagesse dans ces yeux qui sont aussi empli de brisures et d'un côté sauvage que tu ne comprends pas. Il te demande alors.. il te pose la question que tu redoutes. Qu'es-tu venu chercher.. Il aurait aussi pu demander comment tu as fait pour entrer alors que la porte était fermé à clef mais non. Tu sens ton rythme cardiaque s'accélerer. Merde.. tu dois le contrôler. Tu sais qu'il est un vampire... tu sais qu'il peut sentir ton cœur battre plus vite.. qu'il peut sentir la circulation de ton sang se mettre à foncer dans ton organisme.. tu sais qu'il pourrait deviner que tu tentes de cacher le rouge te montant aux joues avec tes cheveux bruns..

Tes mains rejoignent des cuisses et tu sers les poings. Tu portes un jean simple avec un trou au genoux et un pull en maille fine rose pastel assez foncé et trop large pour toi. Tu prends une grande inspiration et te racle la gorge : « Je.. » tu ne sais pas vraiment quoi dire et souris nerveusement : « Je suis juste un peu trop curieuse.. je.. » que pourrais-tu dire pour qu'il te crois et entre dans ton jeu. Tu baisses ton regard vers les touches du piano et une idée te viens... tu te mords la lèvre inférieur et hausse les épaules : « Je voulais juste.. en apprendre un peu plus sur vous. C'est stupide je sais.. » tu déclares d'une voix basse. Merde.. est-ce vraiment judicieux de dire ça ? Tu n'oses même plus le regarder maintenant. Peut-être que tu aurais simplement du dire que tu étais une de ses folles obsédés par les Mikaelsons et qui cherche à tout savoir d'eux.. il t'aurait juste demander de partir et de ne jamais revenir.. mais là encore, ça aurait été un problème. Fixant tes mains, le visage face au piano et le regard baissé, tu attends qu'il dise quelque chose.. en le redoutant en même temps.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: