AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! PV et scénarios sont attendus, n'hésitez pas !
L'évènement alerte au feu est en cours. Le summer party s'achève.

Partagez|

the time of the revelations (Camille)

avatar

Justine Hunter

Fondatrice
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Mer 3 Oct - 11:06
- - - - - -
.
crédit/ blindnessJustine & Camille.




23 heures, l'heure de la chasse. En effet il était bien plus simple de chasser la nuit, histoire de passer inaperçu. Justine avait déjà renvoyé plusieurs personnes de l'autre côté de la barrière. Dans le monde des morts. C'était sa mission, rétablir l'ordre, à elle et sa famille. D'ailleurs, eux aussi étaient partie chasser ce soir, bien qu'elle ne soit pas sur en ce qui concernait Aloïs. Quoi qu'il en soit, elle était dehors, trainant dans les alentours du mystic grill, elle avait repéré sa proie. Un vampire, mort il y a une centaine d'année. Aujourd'hui il était de retour, buvant un coup tranquillement, ne se doutant pas une seconde qu'il était surveillé. Justine voulait attendre qu'il sorte. Adossé contre le mur d'une petite ruelle derrière le Mystic Grill, elle patiente. Son arc dans une main, son carquois avec ses flèches au dos. Elle observe ses ongles histoire de faire passer le temps. Puis, un bruit. Elle voit le vampire sortir par la porte arrière du célébre bar, tirant une blonde par le bras. La nuit est trop obscure pour qu'elle distingue ses traits. Ni une, ni deux, Justine enchaine le pas à sa suite et le suit jusqu'à un cul de sac de la ruelle voisine. Elle peut entendre la femme se débattre, le vampire est sur le point de la mordre. Arrivant à quelques mètre de la scène dans un silence expert, la brune tire sur la corde de son arc et décoche sa flèche en bois. Cette dernière fend l'air pour venir s'implanter violemment dans la colonne vertébral du vampire. Lâchant un cri de douleur, il relâche par automatisme sa victime. Et alors qu'il se retourne pour voir son attaquant, soit Justine. Cette dernière lui offre un sourire en coin. Aurevoir. Elle décroche alors sa seconde flèche et vise en pleins coeur. Justine ne rate jamais sa cible. Le vampire devient alors gris et son cadavre s'effondre sur le sol. Justine s'avance alors, et alors qu'elle s'approche elle peut enfin distinguer les traits de la blonde. Camille. La brune affiche une mine surprise. Camille est quelqu'un qu'elle apprécie beaucoup. Une femme qui se rapproche le plus d'une mère ou d'une soeur. Et pourtant dieu sait que Justine ne s'attache pas à n'importe qui. Elle est alors bien contente d'avoir pu la sauver. Elle s'approche alors plus rapidement vers la psychologue abordant un air inquiet -"Camille ! Tout vas bien ? Il ne t'a pas blessé ?" demande t-elle en voulant l'examiner. Elle a conscience de n'avoir jamais rien dis sur son statut de chasseuse à la blonde. Mais en même temps, elle même n'était pas au courtant que Camille était beaucoup plus attaché au surnaturel qu'elle ne le croyait.

Voir le profil de l'utilisateur





+++:
 
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 158
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 3 Oct - 20:06

The time of the revelations
Je ferme les yeux sentant l’exaspération me gagner de plus en plus au fil du temps. J’étais venue ici pour passer une soirée tranquille et pour me détendre. J’avais besoin de mettre de l’ordre dans mes pensées. J’avais invitée une amie à me rejoindre mais elle m’avait finalement fait faux bond. Cela ne me dérangeait pas tellement alors que je m’étais mise dans un coin sortant le livre que je trimballais obligatoirement partout avec moi. Ce n’était jamais deux fois le même mais j’avais toujours de quoi lire. C’était mon moment d’évasion. Tant qu’à mettre préparée et être sortie, autant en profiter pour traîner un peu en sirotant un verre. Une heure avait dû s’écouler quand ce gars était venu s’incruster à ma table sous prétexte de m’offrir un verre. J’avais tenté de le décourager. J’avais rigole un peu de le voir s’acharner avant de clairement devenir exaspérée. Il y avait quelque chose de malsain qui se dégageait de lui et je me demandais comment je ne m’en étais pas rendue compte directement. Mon sang s’était glacé sous l’évidence : c’était un vampire. Mais alors que le déclic se faisait, je me souvenais exactement où je l’avais croisé. C’était ce qui me semble une éternité et le souvenir me fit frémir. Pourquoi le monde était-il si petit ? Je l’avais repoussé froidement tentant de l’ignorer mais visiblement, le temps de s’amuser était passé. Il avait tenté de m’hypnotiser pour me forcer à sortir. J’avais grincé des dents alors que mon cerveau fonctionnait à une vitesse folle. Deux solutions s’offraient à moi. Je pouvais le repousser mais il pourrait devenir violent ou tout simplement s’en prend à quelqu’un d’autre. Ou alors je pouvais faire comme si son hypnose fonctionnait et le suivre docilement. C’était suicidaire. Mais cela éviterait de laisser un vampire sanguinaire dans les parages.

Je décide de me lever docilement le suivant. Il ne devine pas que je suis sous verveine et que je joue un petit jeu avec lui. A la seconde où l’air frais me fouette le visage, je tente de m’enfuir. Il m’attrape aisément le bras et me tire. Je pourrais avoir peur. Je devrais sans doute. Mais la mort a fini de m’effrayer. Je ferme les yeux quand il se penche pour me mordre. Son cri me fait sursauter. J’ose finalement regarder ce qui se passe alors qu’il s’effondre sans que je m’explique ce qui vient de se produire. Je pose la main sur mon cœur affolé dans ma poitrine. Je reprends lentement mon souffle quand mon regard s’ancre finalement dans celui de… Justine. Mes sourcils se froncent. L’incompréhension domine toute entière. « Justine ? Qu’est-ce que tu fais ici ? Qu’est-ce que… ? » Je me sens soudain tremblante et je m’appuie au mur derrière moi. Je secoue la tête faisant légèrement voler mes cheveux dans l’air. Je n’y comprends pas grand-chose mais je finis par bafouiller. « Non. Il n’a pas eu le temps de me toucher. Je n’ai rien, sauf peut-être un bleu où il m’a serré mais ce n’est pas grand-chose. J’ai simplement eu peur… » Je mens mais elle n’a pas besoin de le savoir. Je regard son arc et les flèches en bois. Lentement, je réalise que ce n’est pas le fruit du hasard qui l’a menée ici. Soudain, un éclair de lucidité me gagne. « Merci de m’avoir aidée… Justine tu es une chasseuse ? »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Justine Hunter

Fondatrice
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Ven 19 Oct - 15:27
- - - - - -
.
crédit/ blindnessJustine & Camille.



C'est Camille que Justine a en face d'elle. La victime du vampire qu'elle venait d'éliminer. Justine elle est surprise, surprise de la voir ici. Elle est inquiète aussi, car Camille est son amie. Elle l'observe, cette dernière tremble tellement qu'elle doit se tenir au mur. Alors automatiquement la brune se précipité vers elle. Elle passe un bras sous son aisselle pour que l'humaine puisse se maintenir à elle sans perdre l'équilibre. Sans se préoccuper des premières questions posé. Elle se préoccupe d'avantage de l'état de son amie. -"Qu'est-ce qu'il c'est passé ? Laisse moi t'examiner" Camille a beau dire que ca va bien, Justine elle n'en reste pas moins inquiète pour elle. Elle venait de se faire attaquer par un vampire. Ca doit forcèment chambouler. Camille devrait trouver ca hallucinant. Après tout ce n'est qu'une humaine qui n'est pas sensé connaitre le monde du surnaturelle aux yeux de Justine. Rapidement, elle passe une main dans la nuque de la blonde pour repousser ses cheveux et l'inspecter. Rien, il n'a pas eu le temps de la mordre. Elle descend alors son regard sur son bras qui possède un petit bleu. Le vampire a du la tirer fort. Justine soupire soulagé. Camille n'a rien de cassé. Heureusement qu'elle était là pour intervenir et éliminer cette pourriture de vampire sinon elle n'ose imaginé ce qui serait advenue de la blonde. Soudain, la question de Camille la surprend. Elle en reste d'abord sans voix et l'observe avec une réel surprise dans les yeux. Chasseuse ? Comment pouvait-elle employer ce mot aussi calmement ? Comme si… elle connaissait le monde du surnaturel et des chasseurs. Elle fronce alors les sourcils. Aussi étrange que cela puisse paraitre Camille semblait savoir de quoi elle parlait. -"C'est à cause de mon arc et de mes flèches que tu dis ca ou tu en sais plus que tu ne veux bien le faire croire ?" elle attend une réponse, histoire d'être sur que Camille n'est pas une simple ignorante. Si c'est le cas, c'est qu'elle ne la connaissait pas aussi bien qu'elle le croyait mais après tout elle aussi ne lui avait pas dit qui elle était. Puis, elles ne se connaissaient pas non plus depuis très longtemps. Justine glisse son regard de droit à gauche puis le reporte sur Camille. -"Et si on se trouvait un endroit plus tranquille pour discuter ? Allez suis moi". Justine lui tend la main attendant que Camille la saisisse. Une fois main dans la main elle l'entraine dans le petit café le plus proche. A cette heure-ci il n'y avait pas grande monde et donc elles pouvaient parler tranquillement et c'était beaucoup plus agréable que dans une ruelle. Elles allèrent alors s'installer à une table. -"Alors, raconte moi. Qu'est-ce que tu sais ?" elle veut savoir. Savoir ce que Camille sait. Peut-être qu'après elle envisagera de lui parler d'elle et de sa famille. Si elle estime qu'elle peut lui faire confiance après tout ca.
Voir le profil de l'utilisateur





+++:
 
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 158
Date d'inscription : 10/07/2018
Dim 4 Nov - 0:58

The time of the revelations
Je perçois que l’inquiétude de Justine est tout ce qu’il y a de plus sincère mais ça me procure un certain malaise. Elle semble soucieuse de découvrir le choc que j’ai subi par cette découverte. J’ai eu peur mais ce n’est pas si terrible après coup. Je suis vivante et rien de mauvais ne m’est arrivé. J’ai connu tellement pire et lentement la faiblesse ressentie après cette frayeur se dissipe. J’éprouve le besoin protecteur de rassurer celle que j’affectionne. « Je t’assure qu’il ne m’a pas touchée Justine. Enfin techniquement si mais il n’a pas eu le temps de me mordre. Ne t’en fais pas, je n’ai pas besoin d’être examinée. J’aurai peut-être une ecchymose ou deux mais outre cela, je m’en tire plutôt bien. Grâce à toi. Merci. » Je la serre doucement contre moi. J’ai besoin de cet instant de douceur qui fait chaud au cœur avant de me détacher. Je baisse le regard en réalisant l’aveu que je viens de formuler : je ne suis pas qu’une simple humaine ignorante. Je suis prise de court et je balbutie lentement. « Non… Enfin… Oui… Je suppose simplement… Mais je n’en sais pas grand-chose pour ainsi dire presque rien. J’ai juste… enfin tu sais... » Je me rends compte toute seule qu’au lieu de paraître crédible, je me suis enfoncée toute seule. Je me suis empêtrée dans mon mensonge avec un certain brio. L’offre de Justine m’offre un répit pour remettre de l’ordre dans mes pensées. « Je crois qu’il faut qu’on discute oui… Je te suis. Puis je dois avouer que cette ruelle me donne quand même un peu froid dans le dos. C’est à glacer le sang de penser ce qui peut se cacher d’autre dans l’ombre. »

Je me saisis de sa main pour la suivre jusqu’au café. Je frissonne en entrant alors que la chaleur me fait un bien fou. Je finis par doucement sourire en m’asseyant sur la banquette. Je le perds rapidement avant de soupire longuement. Je n’aime pas tellement ce cruel instant où je dois choisir entre dire la vérité ou mentir. La seconde option l’emporte. « Justine… est-ce vraiment nécessaire ? Je veux dire que je sais une ou deux choses mais ce n’est pas très significatif. Je… ne voudrais pas t’ennuyer avec mes faibles connaissances car je risquerais après de t’ennuyer avec mes questions. » Pourtant, quelque chose dans le regard de Justine me dissuade de tenter de lui dissimuler ce que je sais réellement. Je ne veux pas lui mentir, enfin continuer à lui mentir. Je tiens à elle. Je ne veux pas que nos rapports changent et elle m’a aidée. Je n’ai aucune réelle raison de lui cacher ce que je sais même si je ne compte pas tout avouer. « En fait, j’ai côtoyé un vampire. Je le connaissais assez bien et même si les choses ont changé, j’étais proche de lui. J’ai un peu joué sa psy l’aidant à percevoir que malgré tous ses crimes, il n’était pas condamné à être un monstre. J’en ai appris un peu plus sur les vampires, les originels, les loups-garous, les sorcières et fatalement sur les chasseurs. Je connais les bases en quelque sorte et même un peu plus. Juste, ça fait peur d’en savoir plus que la normale alors je ne m’en vante pas. Je sais que j’ai essayé de te mentir mais j’ai réagi sous le stress. Je ne veux pas te mentir, pas à toi. Je garderai ton secret mais… » Je joue nerveusement avec mes doigts avant de prendre une gorgée du bourbon que j’ai commandé lorsque le serveur est venu prendre notre commande. J’ai besoin de ce courage liquide pour oser formuler la question qui me terrorise, qui pourrait faire de nous deux des ennemies. « J’ai une question : qui chasses-tu ici à Mystic Falls ? »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Justine Hunter

Fondatrice
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Dim 18 Nov - 12:02
- - - - - -
.
crédit/ blindnessJustine & Camille.



Si il y a bien quelque chose que Justine déteste par dessus tout, c'est que l'on s'en prenne à quelqu'un qui lui est proche. De toute évidence ce vampire avait mal choisit sa victime vu qu'il s'agissait de l'amie de la chasseuse. Et pas n'importe quel chasseuse. Une Hunter. Autant dire que ses amis, étaient assuré d'avoir une protection avec elle. Enfin, fallait-il encore qu'elle arrive à temps. Heureusement qu'elle était dans les parages ce soir sinon elle n'ose imaginer ce qui serait arriver à Camille. En faite, elle préfère tout simplement ne pas imaginer. Elle entreprend de l'examiner alors que la blonde tente au mieux de la rassurer. Bon, tant mieux si elle va bien. Elle se dit maintenant qu'elle devrait peut-être apprendre à Camille à se battre. Pour sa propre sécurité, après tout elle ne sera pas toujours là en cas de problème -"Une chance que je passai dans le coin" dit la brune dont l'inquiétude commençait doucement à se dissiper maintenant qu'elle savait que la blonde n'avait rien. Elle lui pose ensuite la question, parce que Camille semble bien plus familière au monde surnaturel qu'elle ne l'aurait cru. Mais cette dernière balbutie ce qui n'attise d'avantage la curiosité de la chasseuse. Elle sait quelque chose, c'est évident et elle lui cache. Elle fronce les sourcils pour montrer son incompréhension puis décide finalement de continuer cette conversation dans un petit café. Il fera plus chaud, et ce sera plus confortable. Camille ne pourra pas échapper à l'interrogatoire de la brune c'est juste reporté. Les voila enfin installé à table. Justine observe avec insistance Camille, elle attend des réponses. -"Tu viens de te faire attaquer par un vampire et tu ne sembles pas plus perturbé que ca. Donc oui, c'est nécessaire" répond la jeune femme d'un ton franc. Surtout qu'elle a l'impression qu'elle lui cache quelque chose, et elle n'aime pas ca. Elle l'écoute attentivement et hoche la tête dans un signe de compréhension. -"Les humains ne devraient pas être mêlé à ce monde. En règle général ca fini toujours mal… Tu es toujours en contact avec ce vampire ?" tout ce que voulait Justine c'était la protéger, et le mieux était qu'elle s'éloigne de ces créatures. A la question de Camille, Justine se demande si elle peut lui dire. Certes, Camille est une amie mais lui révéler qu'elle est de la confrérie c'était baisser sa couverture. Si elle allait le répéter ? -"Surement pas des écureuils sauvage en tout cas" répond la brune avec une pointe d'humour. D'un côté la question était assez bête. Une chasseuse chassait les créatures surnaturels, en particulier les vampires. De l'autre, elle était pertinente puisque Justine n'était pas une chasseuse comme les autres. Elle faisait partie de la nouvelle confrérie elle possédait des compétences supérieurs aux chasseurs lambda. Tout ca grâce au sacrifice de plusieurs chamans. Sans oublier la fameuse malédiction du chasseur. Même si elle continuait de chasser les vilaines créatures surnaturels, sa mission principal désormais était d'éliminer les revenant de 2026. Pour rétablir l'ordre entre le monde des vivants et des morts. -"Tu as déjà entendu parlé de la nouvelle confrérie ?" demande t-elle soudainement plus sérieusement. Autant tâter un peu le terrain avant d'avouer. Histoire de savoir ce qu'elle sait et de juger bon ce qu'elle peut lui dire ou non. Elle aimerait lui faire confiance, mais Justine est une femme méfiante de nature. Ca a toujours été comme ca.  
Voir le profil de l'utilisateur





+++:
 
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 158
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 21 Nov - 15:36

The time of the revelations
Je peux comprendre sa perplexité. Elle aurait dû retrouver une fille traumatisée, tremblante. Je n’aurais rien dû avoir compris à ce qui m’arrivait. Et pourtant, je garde tout mon aplomb juste un peu secouée. Je ne peux pas nier que j’en sais sans doute plus que ce que j’ai bien voulu le laisser penser jusqu’à présent. « C’est vrai que cette attaque ne me perturbe pas outre mesure. Je sais ce que j’aurais risqué mais je sais me défendre… enfin, je connais quelques bases pour me protéger des créatures. Ce vampire aurait été surpris en me mordant… Je prends tous les jours de la verveine et puis, je ne suis pas sans protection. » Je sais que la magie ne peut pas tout mais à mon entrée en fonction à l’école, une des premières choses que j’avais demandé était d’être protégée par un sort. Je savais que je prenais un risque à être entourée d’adolescents en pleine ébullition d’hormones, dont la transition était parfois récente. Ils étaient plus instables et pour les aider, je devais m’assurer qu’ils ne puissent pas me blesser, enfin pas gravement. Je n’étais donc pas inquiète outre mesure de croiser la route en dehors de l’école même si je sais que j’étais moins protégée ici que là-bas. Ma voix est amère à cause de tous les souvenirs qui reviennent lorsque je reprends la parole. « C’est vrai que les humains sont souvent les victimes innocentes de ces luttes… J’ai vu beaucoup de personnes en souffrir, enfin plus que nécessaire. Mais je préfère nettement savoir ce qui nous entoure que d’être une pauvre ignorante qui pourrait un jour perdre quelqu’un sans savoir ce qui lui est réellement arrivé. » Je ne peux pas m’empêcher de songer à mon frère, de repenser aux circonstances de sa mort. Rester dans l’ignorance m’avait tuée à petit feu intérieurement. Les mensonges auxquels je ne croyais pas m’avaient blessée durement. La vérité, aussi douloureuse soit-elle, avait été une libération. Alors, non, jamais je ne renoncerai à ce savoir qui me mettait en danger certes mais qui aussi étaient précieux.

Sa question me prend de court. Je n’ai pas besoin de mentir sur ce point car même si je le désire, je ne l’ai revu qu’une seule fois. Et elle ne m’a pas demandé si je côtoyais d’autres vampires donc je ne mens pas. « Je… je l’ai revu mais je ne suis plus en contact régulier avec lui. Pour l’instant, il n’y a rien à craindre de lui, il a d’autres occupations que celle de me parler. » Cette vérité faisait mal. Je ressentais toujours un petit quelque chose en pensant à Klaus. J’éprouvais ce pincement au cœur à l’idée qu’il était irrémédiablement perdu. J’étais un peu jalouse de Caroline qui avaient maintenant son cœur. Mais j’étais malgré tout soulagée car être proche du grand méchant loup augmentait le danger. J’en étais libérée et je n’allais pas me plaindre même si mon cœur en souffrait. Je chasse rapidement cette pensée de mon esprit posant doucement ma main sur celle de mon amie. Je lui souris tendrement car je tenais réellement à elle. Je ne peux m'empêcher d'éclater de rire à sa petite note d'humour. C'est un peu nerveux mais la pression ressentie se relâche d'un coup. J'ai le regard brillant, je me sens plus légère jusqu'à ce qu'elle reprenne... Je n’étais pas prête à entendre ce qu’elle ajoute ensuite. « La confrérie… ? » Ma gorge se serre douloureusement alors que je sens le sang quitter mes joues. Je ne peux m’empêcher de pâlir alors que je sens un poids me tomber sur les épaules. Je laisse quelques minutes de silence passer avant de reprendre d’une voix hésitante. « Je sais que la confrérie n’est pas constituée de chasseurs classiques, plus puissants que la moyenne. Je sais que le but est d’éliminer les créatures surnaturelles… mais pourquoi ici à Mystic Falls ? Il y en a partout dans le monde… ça a un lien avec le sort de Freya Mikaelson ? » Pure supposition. Je m’étais souvent posée des questions sur leur présence ici. Je connaissais la menace qui planait sur notre école mais surtout sur ceux qui étaient comme une famille à mes yeux. J’étais inquiète. Je me demandais ce qu’ils poursuivaient comme but réel. J’avais une chance de comprendre grâce à Justine.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Justine Hunter

Fondatrice
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Dim 25 Nov - 16:20
- - - - - -
.
crédit/ blindnessJustine & Camille.





Dans le fond, Justine est rassuré. Elle se dit que finalement, ce n'est pas une mauvaise chose que Camille soit au courant. Dans un sens, ca lui permet sa protection dans un sens. Et Justine était contente d'apprendre qu'elle buvait de la verveine. C'était important pour elle se savoir que les gens qu'elle appréciait était assuré d'être protégé un minimum. Elle hoche donc la tête en buvant une gorgée de son café que le serveur lui avait apporté -"Chaque citoyens de cette ville devrait prendre de la veine de venus dans leurs thé au petit déjeuner, ca éviterait pas mal de souci" dit-elle simplement. Mais c'est vrais que pour ca, ils devraient être au courant. Et ca c'était pas possible. Quoi que dise Camille, et même si d'un côté elle avait raison Justine n'était pas totalement d'accord. Bien que la chasseuse n'a jamais compris comment les humains pouvaient être aussi aveugle pour ne pas voir le danger qui les entoure. -"Je peux comprendre ton point de vue. Mais selon moi, plus les humains se portent loin du surnaturel. Mieux ils se portent. Savoir l'existence de ce monde c'est forcement s'approcher du danger. La nature humaine est stupide, poussé à aller à la rencontre de ce monde qui malgré eu les fascine. Sauf qu'un jour, pouf. Ils disparaissent. Sans vouloir te vexer. Parfois il vaut mieux ne rien savoir, pour sa propre sécurité" elle en avait vu des humains mort à cause de ca, son métier de chasseuse avait pu voir tout ca. C'était toujours la même histoire. -"Je n'aimerai pas que ca t'arrive" lui confie t-elle sincèrement. Elle a déjà vu assez de gens qu'elle appréciait mourir. En particulier son père. Elle devrait avoir l'habitude mais ca fait toujours aussi mal. Parce que derrière cette couche impassible, Justine est une jeune femme particulièrement émotive qui ressent les choses de façon bien trop intense pour son propre bien parfois.

Elle lui pose ensuite la question à propos de ce vampire, ca semble la prendre de court. Et à son ton, Justine peut deviner que ce vampire a été quelqu'un d'important pour elle. -"Camille dis moi si je me trompe… Mais j'ai l'impression que tu avais une relation particulière avec ce vampire..." c'était pas un jugement juste une constations. Le sous-entendu de Justine était très clair, indirectement elle demandait si elle avait eu une relation amoureuse avec lui. Ce n'était pas nécessairement important mais ca lui permettait de mieux comprendre Camille et son histoire. -"Tu veux dire que tu n'as plus du tout de contact avec le monde surnaturel maintenant ? Qui était ce vampire ?" beaucoup de question mais c'est surtout pour s'assurer que Camille ne court aucun danger. Elle n'aimerait pas qu'il lui arrive quelque chose. Puis qui sait… peut être qu'elle connaissait le vampire ? Au quel cas elle pourra se faire sa propre idée. Car celle d'une femme amoureuse n'est pas toujours objective. Camille semble se tendre en entendant parler de la confrérie. Justine fronce les sourcils à sa réaction. Pourquoi une tel réaction ? Après tout la confrérie protège les humains. Elle écoute alors ce qu'elle en a entendu dire. -"Perspicace. Le sort de la sorcière Mikaelson a ramené plusieurs personne à la vie. Plusieurs créatures ou autre sensé être mort en ont profité pour retourner dans notre monde ce qui a bouleverser l'ordre des choses. La confrérie est chargé de corriger ca, et d'éliminer ceux qui devraient être mort. Mais sinon tu as raison pour le reste" explique Justine alors qu'elle sent que Cami lui cache surement un truc. Elle la sent étrangement tendu. -"Quelque chose ne va pas ?" demande t-elle alors.

 
Voir le profil de l'utilisateur





+++:
 
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 158
Date d'inscription : 10/07/2018
Mer 5 Déc - 22:23

The time of the revelations
Je n’arrive pas à être d’accord avec elle sur le fait de garder la race humaine dans l’ignorance. Je ne le peux pas quand je vois à quel point cela crée des incompréhensions, des souffrances sans égales. Il faut l’avoir vécu pour le comprendre. J’ai peut-être fini par en mourir mais je ne regrette pas un seul instant vécu hors de mon ignorance. Je ne peux retenir une certaine amertume de transparaître dans ma voix car cela réveille une vieille douleur depuis longtemps enterrée. « Parfois l’ignorance nous met également en danger. Je ne suis pas dupe, je sais que les nombreux morts à cause d’attaques d’animaux sauvages survenus dans cette ville n’en sont pas… C’est dur pour les familles de rester dans l’ignorance. J’en ai souffert. » Je soupire légèrement consciente que je ne lui ai jamais réellement parlé de certains épisodes de ma vie. Je suis volontairement restée vague sur mes années à la Nouvelle Orléans car c’est un passage de mon existence placé quasi sous le signe permanent du surnaturel et je ne pourrais pas en parler sans que ma voix ne se brise. Mais le sujet suivant me touche tout autant. Je réalise que d’une certaine manière, Klaus manque dans ma vie. Je souffre de ne plus sentir son aura protectrice sur moi. Je regrette la perte de nos échanges. Cela ne m’avait jamais autant sauté aux yeux qu’avant cet instant. J’essaie de maîtriser le tremblement de ma voix mais je ne dois pas faire grande illusion. « Je… oui j’avais une relation particulière avec lui. Je l’aimais. J’avais beau connaître sa nature, ça ne m’a pas empêchée d’en tomber amoureuse. Je tenais sincèrement à lui et notre… rupture m’a fait beaucoup de mal mais c’est une vieille histoire. » Je marque une pause prenant une profonde inspiration pour chasser la sensation oppressante dans ma poitrine. Cela est tellement difficile de parler de notre histoire au passé. Je ne me savais pas encore si sensible sur le sujet. Je soupire lourdement à sa question tiraillée entre vérité et mensonge. Aucun de ces choix ne me semblent le bon et pourtant, je me dois de me décider.

Ma voix trahit mon hésitation. « Je… Justine… qui il était n’est pas important… il était un vampire sans importance… Et… je ne peux pas te dire que je n’ai plus aucun contact avec ce monde… Mais je ne cours aucun danger, je te le promets. » Je détestais cette idée de lui mentir. J’avais hésité. J’en avais eu envie mais je n’étais qu’un cœur d’artichaut. Cela me fait mal rien que l’idée de lui mentir et je ne voulais pas que ces mensonges risquent un jour de se répercuter sur notre entente, de créer un froid. Je me refusais à perdre une personne chère à mon cœur surtout que je ne suis pas très douée dans l’art du mensonge. Un jour, peut-être, je finirai par réussir à jouer parfaitement avec mes expressions. Cette conversation devient terriblement difficile. Je ne peux m’empêcher de me sentir oppressée alors que mon cœur bat plus vite dans ma poitrine. Elle confirme ce que je redoutais. Elle confirme qu’un jour ou l’autre, tout nous opposera. J’ai l’impression que mon souffle me manque. Je sens la panique me gagner alors que ma peau devient moite. J’ai soudain la sensation que le monde tourne autour de moi. Je n’arrive pas à le croire et j’ai peur de formuler à voix haute mon inquiétude. Je fais partie de la liste de ceux qui devraient retourner d’où ils viennent. Je devrais être morte. J’aurais dû le rester et pourtant je ne demande qu’à vivre… Est-ce si mal ? Dois-je être punie alors que je ne fais de mal à personne ? J’ai envie de pleurer et hurler à la fois. Je me lève rapidement avant de bégayer. « Trop… chaud… besoin… d’air… » Je ne lui laisse pas le temps de réagir avant de me précipiter hors du café m’appuyant au mur pour aspirer l’air à grande bouffée. Je dois garder le contrôle mais la peur me broie le cœur. Je ferme les yeux savourant la sensation de fraicheur sur ma peau et me concentrant sur ma respiration pour me calmer.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Justine Hunter

Fondatrice
Messages : 94
Date d'inscription : 12/09/2018
Hier à 15:12
- - - - - -
.
crédit/ blindnessJustine & Camille.





Camille n'avait pas tord. Mais l'ignorance dans un sens c'est ce qui les gardait en sécurité. Bien que si ca ne tenait qu'à Justine elle secouerait un bon nombre d'humains bien trop aveugle à son gout. Mais bon, les choses sont comme ca et ainsi fait ce monde. Les humains sont les proies, les créatures surnaturels sont les prédateurs. Et les chasseurs eux sont là pour éliminer les prédateurs. C'est la chaine alimentaire, la loi du plus fort. Justine ne peut s'empêcher d'éprouver une pointe de compassion pour Camille. Elle sait de quoi elle parle, elle a souffert elle aussi. Elle demande alors doucement -"Qui est-ce que tu as perdu ?" ca coulait de source qu'elle avait perdu un proche, vu les mots qu'elle employait. Justine savait mieux que quiconque la douleur de perdre un être aimé. C'est la pire douleur qui puisse exister, bien plus que la douleur physique, la cicatrice est plus profonde. La chasseuse avait elle même perdu ses parents. Sa mère et son père. Son précieux père tué par la vermine de la race vampire. Sa mort fut une déchirure pour la brune, aujourd'hui encore la plaie est ouverte. Camille confirme ce qu'elle pensait, elle était amoureuse de ce vampire. -"Mmh" Justine ne juge pas, en même temps l'amour est une chose qui reste un mystère à ses yeux. Elle hoche simplement la tête. Elle va éviter de donner son avis la dessus.

Car quoi qu'on en dise, les vampires resteront de sale bête à ses yeux. Enfermé, torturé par ces derniers, parents tué ensuite. Non, elle déteste cette race. Elle préfère donc ravaler ses mots que de blesser Camille qui semblait sincèrement avoir aimé ce suceur de sang. La brune fronce les sourcils, la blonde a une fraction d'hésitation avant de lui répondre. Justine ne la sent pas complètement honnête. Camille lui cacherait-elle quelque chose ? -"Tu sais Cami, j'ai toujours eu un don pour savoir quand les gens me mentent. Et bizarrement, j'ai l'impression que c'est exactement ce que tu es en train de faire. Qu'est-ce que tu me caches ?" autant être honnête. Justine n'y va pas par quatre chemin. Elle observe la réaction de Cami, répond même à sa question en ce qui concerne la confrérie. A son grand étonnement, Cami réagit étrangement. Justine fronce les sourcils de nouveau, lui demande si tout va bien alors que son ami détale à l'extérieur prétextant qu'elle a besoin d'air. Etrange. Il y a anguille sous roche. Elle décide donc de la suivre dehors, assez inquiète et surprise de sa réaction. Elle la retrouve alors à l'extérieur, elle arrive doucement derrière elle l'observant attentivement. -"Camille  ?" elle attend une réaction, s'avance un peu de manière bienveillante -"Parle moi. Qu'est-ce qu'il se passe ? Tu as changé de couleur à la seconde où j'ai parlé de la confrérie… On est amies, tu peux tout me dire" elle veut la mettre en confiance, la rassurer pour qu'elle lui parle. Elle veut savoir, elle ne comprend pas un tel comportement. Il y a quelque chose la dessous, quelque chose qu'elle ne veut pas lui dire. Justine est quelque peu inquiète. Elle aimerait comprendre.
 
Voir le profil de l'utilisateur





+++:
 

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Session time out...
» Camille Silvan [Pouffy]
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: