AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! PV et scénarios sont attendus, n'hésitez pas !
L'évènement alerte au feu est en cours. Le summer party s'achève.

Partagez|

Nouveau départ ? [Rp libre]

avatar

Liana Smith

1ère année
Messages : 49
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Dim 2 Déc - 19:28
Le noir.. Le noir c'était tout ce que percevait la vampirette, cette impression de vide absolue, de ne rien voir, entendre ou sentir.. Était-ce enfin la libération qu'elle avait souhaité depuis longtemps ? Cela était étrange, jamais la jeune femme n'aurait penser qu'elle aurait encore une conscience, ou que seul le néant lui apportait une pseudo paix. D'ailleurs depuis combien temps se trouvait elle dans ce vide ? Qui l'avait tué ? Tout en se posant ses questions les souvenirs revinrent petit à petit. La forêt, cette humaine qui connaissait le monde surnaturel. Comment c'était son nom déjà ? A oui !

 Elena..

Sa voix tel un murmure s'éleva dans le silence s'en quel s'en rende compte. Pour elle, ça se passait en elle et d'ailleurs sa voix se répercuta dans sa tête, comme si elle l'avait prononcé à voix haute. Ce nom fut suivie d'une pensée.

*Mais qu'est ce que ?... *


Quelque chose l'interpella, la rousse ressentait de nouveau des sensations et commençait à entendre des bruits qui lui vrillaient littéralement le crâne. Tout ces bruits... Si elle venait de mourir, le plus probable si elle se fiait à la douleur que l'ado avait ressentit au niveau du cerveau précédemment, pourquoi pouvait elle sentir des sensations, des odeurs et entendre tout ces crétins qui ne se taisaient pas ? Sentant qu'une personne se trouvait à proximité, la demoiselle ouvrit brusquement les yeux et se redressa sur ce lit plutôt confortable.

C'est quoi ce bordel ? Je suis ou là ???

Regardant par tout, pour voir si elle pouvait fuir, la vampire se sentit prise au piège tel un animal de laboratoire. La fenêtre, était le meilleur moyen de s'en aller, malheureusement elle remarqua que le soleil pointait haut dans le ciel. A croire que l'univers voulait vraiment se jouer d'elle. Malgré tout, la possibilité de sortir par là lui permettrait aussi d'en finir. S'armant d'un courage qu'on ne pouvait pas vraiment lui prêter, la jeune femme commença à se diriger vers la libération ultime.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 158
Date d'inscription : 10/07/2018
Jeu 6 Déc - 17:06

Nouveau départ?
Mes pas résonnent sur le carrelage des couloirs. Je me dépêche même si j’ai conscience que je ne serais jamais assez rapide si notre nouvelle venue décidait de s’enfuir. Elle n’était pas un vampire de longue date à ce que j’avais compris, à peine une année. Elle était encore toute jeune et cela la rendait plus imprévisible. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine alors que je ne sais pas très bien comment je vais parvenir à gérer la situation. Je sais que tout est tellement intensifié. Ses émotions seront beaucoup plus fortes et j’espérais parvenir à l’apaiser. J’étais triste pour la pauvre petite et je voulais réussir à l’aider comme je le peux. Malgré moi, des souvenirs me reviennent de ma propre transformation. J’étais une furie à l’époque. J’étais tellement en colère d’avoir été privée de ma liberté de choisir. Cette vipère d’Aurora m’avait fait cela. J’en voulais à la terre entière mais surtout j’en voulais à Klaus. C’était idiot mais il était cela à qui j’avais voulu faire payer ma transition. J’étais parfois surprise de constater qu’il avait su me pardonner alors même que cette notion ne faisait pas spécialement partie de son vocabulaire. Je ne dois pas penser au pire mais je dois croire en la capacité de cette fille à faire face à sa nature sans craque.

J’entre lentement dans l’infirmerie. J’essaie de me faire bien plus discrète la cherchant avant de l’apercevoir. Je me fige lentement consciente du risque qu’elle encourt. Je réalise que la détresse doit l’habiter pour l’amener à envisager cette éventualité comme seule chance d’avenir. Ma voix se veut douce et apaisante alors que je murmure. « Liana. Je t’en prie, éloigne-toi de la fenêtre. » Je ne fais pas le moindre geste vers elle. C’est avant tout son choix et je ne peux pas l’y contraindre. Je m’assieds sur le lit gardant mon regard fixé sur elle. Je laisse quelques secondes s’écouler avant de murmurer d’une voix plus douce encore. « Personne ne te veut de mal ici. Au contraire, on veut simplement t’aider. Peut-être pourrais-tu venir ici ? A mes côtés. Tu dois avoir tellement de questions et je peux tenter d’y répondre. » Je patiente car à quoi bon la forcer à venir si elle ne le désire pas. Elle n’est pas ici dans une prison. Je veux simplement évaluer si elle sera capable de s’adapter à l’école mais cette idée qu’elle pense à en finir m’assure qu’elle n’aime pas ce qu’elle est. Je réalise soudainement. « Au fait, je ne me suis même pas présentée. Je m’appelle Camille. Tu es ici à l’école Salvatore, une école pour des êtres particuliers comme toi. Je suis une humaine mais je sais ce que ça fait d’être un vampire. » Je pose mes mains sur mes genoux. Il ne me restait qu’à découvrir si j’avais su lui donner envie de découvrir ce lieu.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liana Smith

1ère année
Messages : 49
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Sam 8 Déc - 22:56
Liana, toute à ses pensées un peu glauque, ne réagit pas à la présence d'une nouvelle personne dans la pièce. Du moins elle ne réagit pas tant que la personne lui parle. S'arrêtant à quelque pas de la fenêtre, restant dans l'ombre des rayons du soleil, elle ne se retourna pas de suite. Après tout, il était clair que la femme qui venait de l'interpeller allait se remettre à parler. Seulement quelque chose agaça la jeune vampire.

*Ou cette femme avait su mon nom ? Ont ils fouillé dans mes affaires pendant que j'étais inconsciente ? En plus de m'avoir amener ici sans mon accord, ils se permettent de ne pas respecter mon identité ? Ils se prennent pour qui ?*

Quand reprit la parole, la rouquine eut l'impression qu'on s'adressait à elle comme si elle était un animal sauvage que l'on tentait d'amadouer. Non, en fait, plus comme si l'on parlait à un enfant qu'on voulait ramener à la raison. Se retournant pour faire face à celle qui se nommait Camille, ses yeux brillant d'une flamme de colère, Li' fut coupé dans son envie de l'envoyer balader. Cette femme venait d'avoir des propos qui l'intriguait, mais c'était surtout la tranquillité et la douceur qui émanait de Camille qui la stoppèrent. Presque de façon inconsciente, elle fit un peu vers la blonde, fronçant légèrement ses sourcils.

Qu'entendez vous par là ? Je veux dire, quand vous dites que vous savez ce que ça fait d'être vampire ?

Sa voix résonnait étrangement à ses oreilles, un peu plus rauque qu'habituellement mais tout de même assez délicate. On aurait dit qu'elle avait abusé de la clope et du chant. Cela la perturbait un peu, d'elle c'était sa voix et ses yeux que la Smith avait toujours le plus aimé, alors entendre ce côté rauque la dérangeait. Pour ne pas montrer ce léger trouble mais surtout ne pas montrer qu'elle baissait sa garde si facilement, elle rembarra la belle blonde.

Et comment connaissez vous mon nom ? Vous avez fouillé mes affaires ? Si c'est le cas, de quel droit violez vous l'intimité et le libre arbitre des gens à vous donnez leur noms ? Cela révèle une certaine bassesse et un irrespect un peu incohérent avec une école ne pensez vous pas ?

Liana savait qu'elle ne ferait pas bonne impression en parlant de la sorte, mais elle s'en fichait un peu. Maintenant qu'elle était sûr que l'école existait, elle n'était plus du tout certaine de vouloir en faire partie. Surtout qu'on l'y avait amené « de force ».
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Camille O'Connell

Human
Messages : 158
Date d'inscription : 10/07/2018
Hier à 23:03

Nouveau départ?
Je l’observe avec un calme olympien et une douceur inattendue. Je peux percevoir une forme de dualité en elle comme si elle voulait me faire confiance mais aussi me repousser, comme si elle voulait vivre autant que mourir. Cela me touche et fait instantanément naître une envie en moi : celle de la protéger. « Avant que je ne te révèle mes petits secrets, si on essayait d’abord de faire connaissance. Disons que la confiance, ça se gagne mutuellement. » L’incompréhension qui se lit sur mes traits prouve ma sincérité. Je ne comprends pas pourquoi elle dit cela mais je saisis rapidement ce qu’elle imagine. Elle a donc une image si piètre de notre école. Je sens que je vais avoir du boulot pour réussir à lui ouvrir les yeux. Mais le défi ne m’effrayait pas, je me savais à la hauteur. « Non on ne s’est pas permis de fouiller tes affaires. Je pense que ça aurait été totalement irrespectueux et pour ma part, jamais je n’aurais osé. Donc ce n’est pas la peine de te mettre en colère car on ne s’est pas laissé aller à commettre une telle bassesse. Une personne qui te connait nous a donné ton nom. Il s’appelle : Andrew. » Il m’avait interpelée dans le couloir alors que je venais vers ici pour justement me le dire.

J’aurais pu perdre patience ou me brusquer. J’aurais pu mal prendre sa petite attaque contre l’école mais je n’étais nullement susceptible. Je pouvais comprendre ce qu’elle pouvait ressentir car elle n’avait aucune idée de ce qui se passait ici. Elle se sentait prise au piège et si elle se croyait prisonnière parmi nous, je me devrais de la rassurer. Mais avant, je voulais calmer un peu la tempête que je percevais dans son regard, l’apaiser. « Tu sembles en colère. Mais aussi désespérée. Ta nature, c’est une chose tellement compliquée à gérer. » Je peux percevoir sa curiosité. Elle semblait bien curieuse de comprendre pourquoi j’ai mentionné savoir ce qu’elle peut ressentir. Elle pouvait aisément comprendre que j’étais plus que totalement humaine. Le cœur qui bat dans ma poitrine n’avait rien pour trahir ma nature. Mais comment avais-je pu être vampire et ne plus l’être, cette partie de l’histoire était la plus complexe. Mais rien ne me forçait à l’aborder toute de suite. Je me dois juste de l’appâter pour qu’elle me laisse une chance de l’atteindre. « Je vais te donner une information privée à mon sujet et en échange, tu acceptes que l’on discute un peu ? Donc, je suppose que c’est à moi de donner un premier élément. Avant, j’étais un vampire. Je l’ai été pendant un petit temps. » Je tapote doucement la place à mes côtés pour l’inviter à nouveau à venir s’installer à mes côtés. « Au fait, tu n’es pas prisonnière. Tu es libre de partir ou rester. »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: