AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! PV et scénarios sont attendus, n'hésitez pas !
Partagez

Nouveau départ ? [Rp libre]

Liana Smith

Liana Smith

1ère année
Messages : 65
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Dim 2 Déc - 19:28
Le noir.. Le noir c'était tout ce que percevait la vampirette, cette impression de vide absolue, de ne rien voir, entendre ou sentir.. Était-ce enfin la libération qu'elle avait souhaité depuis longtemps ? Cela était étrange, jamais la jeune femme n'aurait penser qu'elle aurait encore une conscience, ou que seul le néant lui apportait une pseudo paix. D'ailleurs depuis combien temps se trouvait elle dans ce vide ? Qui l'avait tué ? Tout en se posant ses questions les souvenirs revinrent petit à petit. La forêt, cette humaine qui connaissait le monde surnaturel. Comment c'était son nom déjà ? A oui !

 Elena..

Sa voix tel un murmure s'éleva dans le silence s'en quel s'en rende compte. Pour elle, ça se passait en elle et d'ailleurs sa voix se répercuta dans sa tête, comme si elle l'avait prononcé à voix haute. Ce nom fut suivie d'une pensée.

*Mais qu'est ce que ?... *


Quelque chose l'interpella, la rousse ressentait de nouveau des sensations et commençait à entendre des bruits qui lui vrillaient littéralement le crâne. Tout ces bruits... Si elle venait de mourir, le plus probable si elle se fiait à la douleur que l'ado avait ressentit au niveau du cerveau précédemment, pourquoi pouvait elle sentir des sensations, des odeurs et entendre tout ces crétins qui ne se taisaient pas ? Sentant qu'une personne se trouvait à proximité, la demoiselle ouvrit brusquement les yeux et se redressa sur ce lit plutôt confortable.

C'est quoi ce bordel ? Je suis ou là ???

Regardant par tout, pour voir si elle pouvait fuir, la vampire se sentit prise au piège tel un animal de laboratoire. La fenêtre, était le meilleur moyen de s'en aller, malheureusement elle remarqua que le soleil pointait haut dans le ciel. A croire que l'univers voulait vraiment se jouer d'elle. Malgré tout, la possibilité de sortir par là lui permettrait aussi d'en finir. S'armant d'un courage qu'on ne pouvait pas vraiment lui prêter, la jeune femme commença à se diriger vers la libération ultime.
Voir le profil de l'utilisateur
Camille O'Connell

Camille O'Connell

Human
Messages : 273
Date d'inscription : 10/07/2018
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Jeu 6 Déc - 17:06

Nouveau départ?
Mes pas résonnent sur le carrelage des couloirs. Je me dépêche même si j’ai conscience que je ne serais jamais assez rapide si notre nouvelle venue décidait de s’enfuir. Elle n’était pas un vampire de longue date à ce que j’avais compris, à peine une année. Elle était encore toute jeune et cela la rendait plus imprévisible. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine alors que je ne sais pas très bien comment je vais parvenir à gérer la situation. Je sais que tout est tellement intensifié. Ses émotions seront beaucoup plus fortes et j’espérais parvenir à l’apaiser. J’étais triste pour la pauvre petite et je voulais réussir à l’aider comme je le peux. Malgré moi, des souvenirs me reviennent de ma propre transformation. J’étais une furie à l’époque. J’étais tellement en colère d’avoir été privée de ma liberté de choisir. Cette vipère d’Aurora m’avait fait cela. J’en voulais à la terre entière mais surtout j’en voulais à Klaus. C’était idiot mais il était cela à qui j’avais voulu faire payer ma transition. J’étais parfois surprise de constater qu’il avait su me pardonner alors même que cette notion ne faisait pas spécialement partie de son vocabulaire. Je ne dois pas penser au pire mais je dois croire en la capacité de cette fille à faire face à sa nature sans craque.

J’entre lentement dans l’infirmerie. J’essaie de me faire bien plus discrète la cherchant avant de l’apercevoir. Je me fige lentement consciente du risque qu’elle encourt. Je réalise que la détresse doit l’habiter pour l’amener à envisager cette éventualité comme seule chance d’avenir. Ma voix se veut douce et apaisante alors que je murmure. « Liana. Je t’en prie, éloigne-toi de la fenêtre. » Je ne fais pas le moindre geste vers elle. C’est avant tout son choix et je ne peux pas l’y contraindre. Je m’assieds sur le lit gardant mon regard fixé sur elle. Je laisse quelques secondes s’écouler avant de murmurer d’une voix plus douce encore. « Personne ne te veut de mal ici. Au contraire, on veut simplement t’aider. Peut-être pourrais-tu venir ici ? A mes côtés. Tu dois avoir tellement de questions et je peux tenter d’y répondre. » Je patiente car à quoi bon la forcer à venir si elle ne le désire pas. Elle n’est pas ici dans une prison. Je veux simplement évaluer si elle sera capable de s’adapter à l’école mais cette idée qu’elle pense à en finir m’assure qu’elle n’aime pas ce qu’elle est. Je réalise soudainement. « Au fait, je ne me suis même pas présentée. Je m’appelle Camille. Tu es ici à l’école Salvatore, une école pour des êtres particuliers comme toi. Je suis une humaine mais je sais ce que ça fait d’être un vampire. » Je pose mes mains sur mes genoux. Il ne me restait qu’à découvrir si j’avais su lui donner envie de découvrir ce lieu.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
Liana Smith

Liana Smith

1ère année
Messages : 65
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Sam 8 Déc - 22:56
Liana, toute à ses pensées un peu glauque, ne réagit pas à la présence d'une nouvelle personne dans la pièce. Du moins elle ne réagit pas tant que la personne lui parle. S'arrêtant à quelque pas de la fenêtre, restant dans l'ombre des rayons du soleil, elle ne se retourna pas de suite. Après tout, il était clair que la femme qui venait de l'interpeller allait se remettre à parler. Seulement quelque chose agaça la jeune vampire.

*Ou cette femme avait su mon nom ? Ont ils fouillé dans mes affaires pendant que j'étais inconsciente ? En plus de m'avoir amener ici sans mon accord, ils se permettent de ne pas respecter mon identité ? Ils se prennent pour qui ?*

Quand reprit la parole, la rouquine eut l'impression qu'on s'adressait à elle comme si elle était un animal sauvage que l'on tentait d'amadouer. Non, en fait, plus comme si l'on parlait à un enfant qu'on voulait ramener à la raison. Se retournant pour faire face à celle qui se nommait Camille, ses yeux brillant d'une flamme de colère, Li' fut coupé dans son envie de l'envoyer balader. Cette femme venait d'avoir des propos qui l'intriguait, mais c'était surtout la tranquillité et la douceur qui émanait de Camille qui la stoppèrent. Presque de façon inconsciente, elle fit un peu vers la blonde, fronçant légèrement ses sourcils.

Qu'entendez vous par là ? Je veux dire, quand vous dites que vous savez ce que ça fait d'être vampire ?

Sa voix résonnait étrangement à ses oreilles, un peu plus rauque qu'habituellement mais tout de même assez délicate. On aurait dit qu'elle avait abusé de la clope et du chant. Cela la perturbait un peu, d'elle c'était sa voix et ses yeux que la Smith avait toujours le plus aimé, alors entendre ce côté rauque la dérangeait. Pour ne pas montrer ce léger trouble mais surtout ne pas montrer qu'elle baissait sa garde si facilement, elle rembarra la belle blonde.

Et comment connaissez vous mon nom ? Vous avez fouillé mes affaires ? Si c'est le cas, de quel droit violez vous l'intimité et le libre arbitre des gens à vous donnez leur noms ? Cela révèle une certaine bassesse et un irrespect un peu incohérent avec une école ne pensez vous pas ?

Liana savait qu'elle ne ferait pas bonne impression en parlant de la sorte, mais elle s'en fichait un peu. Maintenant qu'elle était sûr que l'école existait, elle n'était plus du tout certaine de vouloir en faire partie. Surtout qu'on l'y avait amené « de force ».
Voir le profil de l'utilisateur
Camille O'Connell

Camille O'Connell

Human
Messages : 273
Date d'inscription : 10/07/2018
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Dim 9 Déc - 23:03

Nouveau départ?
Je l’observe avec un calme olympien et une douceur inattendue. Je peux percevoir une forme de dualité en elle comme si elle voulait me faire confiance mais aussi me repousser, comme si elle voulait vivre autant que mourir. Cela me touche et fait instantanément naître une envie en moi : celle de la protéger. « Avant que je ne te révèle mes petits secrets, si on essayait d’abord de faire connaissance. Disons que la confiance, ça se gagne mutuellement. » L’incompréhension qui se lit sur mes traits prouve ma sincérité. Je ne comprends pas pourquoi elle dit cela mais je saisis rapidement ce qu’elle imagine. Elle a donc une image si piètre de notre école. Je sens que je vais avoir du boulot pour réussir à lui ouvrir les yeux. Mais le défi ne m’effrayait pas, je me savais à la hauteur. « Non on ne s’est pas permis de fouiller tes affaires. Je pense que ça aurait été totalement irrespectueux et pour ma part, jamais je n’aurais osé. Donc ce n’est pas la peine de te mettre en colère car on ne s’est pas laissé aller à commettre une telle bassesse. Une personne qui te connait nous a donné ton nom. Il s’appelle : Andrew. » Il m’avait interpelée dans le couloir alors que je venais vers ici pour justement me le dire.

J’aurais pu perdre patience ou me brusquer. J’aurais pu mal prendre sa petite attaque contre l’école mais je n’étais nullement susceptible. Je pouvais comprendre ce qu’elle pouvait ressentir car elle n’avait aucune idée de ce qui se passait ici. Elle se sentait prise au piège et si elle se croyait prisonnière parmi nous, je me devrais de la rassurer. Mais avant, je voulais calmer un peu la tempête que je percevais dans son regard, l’apaiser. « Tu sembles en colère. Mais aussi désespérée. Ta nature, c’est une chose tellement compliquée à gérer. » Je peux percevoir sa curiosité. Elle semblait bien curieuse de comprendre pourquoi j’ai mentionné savoir ce qu’elle peut ressentir. Elle pouvait aisément comprendre que j’étais plus que totalement humaine. Le cœur qui bat dans ma poitrine n’avait rien pour trahir ma nature. Mais comment avais-je pu être vampire et ne plus l’être, cette partie de l’histoire était la plus complexe. Mais rien ne me forçait à l’aborder toute de suite. Je me dois juste de l’appâter pour qu’elle me laisse une chance de l’atteindre. « Je vais te donner une information privée à mon sujet et en échange, tu acceptes que l’on discute un peu ? Donc, je suppose que c’est à moi de donner un premier élément. Avant, j’étais un vampire. Je l’ai été pendant un petit temps. » Je tapote doucement la place à mes côtés pour l’inviter à nouveau à venir s’installer à mes côtés. « Au fait, tu n’es pas prisonnière. Tu es libre de partir ou rester. »
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
Liana Smith

Liana Smith

1ère année
Messages : 65
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Mer 12 Déc - 16:46

Le micro laïus sur la confiance, amusa autant que mis les nerfs encore plus à vif de la jeune vampire. Ces propos, non ces platitudes ne servaient qu'a obtenir ce qu'on voulait des autres afin d'assouvir le besoin de contrôle ou elle ne savait quoi encore, après tout elle n'était pas psy. N'écoutant que d'une oreille distraite, la rousse fut surprise d'entendre un nom. Andrew. Cela fit resurgir un souvenir vague. Celui d'un jeune homme croisé il y a un moment déjà. Pour être exacte c'était il y a près de un an, peu de temps après sa transformation. Cette évocation atténua un peu le courroux de Liana, de ce fait elle consentit à faire un pas en avant, du moins elle s'apprêtait à le faire, pour montrer une sorte de bonne volonté  mais fût stoppée dans son élan par la tape sur le lit.

*Elle me prend pour un clébard qui va obéir à cet ordre de s'asseoir pour obtenir une caresse de bonne conduite ? Elle se fout de moi ou quoi ??*

Jetant un regard sombre à la blonde, elle enfonça si fortement les ongles dans sa peau qu'elle fit couler son propre sang. Ne s'en inquiétant pas, elle guérirait assez vite, elle prit une forte inspiration pour répondre aux propos soulevés par Camille, d'une voix tendue.

Et bien... Camille.. Ravie d'apprendre que vous ne vous considérez pas comme une prison à ciel ouvert ici. Quand à votre nature, je n'en ai que faire, j'ai entendu parler des rumeurs sur ce remède, comme tout les vampires d'ailleurs. J'ai également entendu les histoires sur, vous apparemment, et ces vampires redevenu humain. C'est très bien pour vous, grand bien vous fasses ! Seulement, je vous serais grée de ne pas chercher à disséquer mes pensées ou émotions. Je ne suis pas vous Mademoiselle.

Faisant encore un pas vers le lit, et donc vers la porte, d'une démarche aussi humaine que possible, la Smith, voulu montrer que bien qu'elle se maîtrisait.

Ne pensez pas que c'est ma condition de vampire ni mes émotions bien plus intenses qui me font tenter le diable, si je puis dire. Je ne suis pas suicidaire !

Un petit mensonge, certes, mais nécessaire pour se débarrasser des gens qui essaient de se donner bonne conscience en se préoccupant d'autre que eux même pendant cinq minutes.

Ne croyez pas que vous pouvez me connaître, juste parce que pendant un court laps de temps nous avons eu la même nature de monstre. La vie de vampire n'est pas celle que j'aurais aimé avoir, je n'ai jamais souhaité être une personne qui ferait du mal aux autres pour survivre. Mais j'ai appris à, vivre, faute de meilleur terme en tenant compte de mes nouveaux besoins. Et... Si ça peut vous rassurez, je n'ai pas tuer de mortelle récemment. Alors dites moi... Que votre école va m'apprendre de plus que de contrôler cette foutu soif ? Car, l'hypnose et ce genre de chose et bien... Je n'ai pas trop envie d'apprendre à soumettre les gens à ma volonté. Je ne... Je ne trouve pas ça correct d'agir ainsi..

La jeune femme n'avait pas eu l'intention d'en dire autant, mais si cela lui permettait de ne pas s'éterniser avec cette psy a deux sous, comme disait sa mère, dans une autre vie, et bien soit. Ca ne pouvait qu'être bénéfique.

Voir le profil de l'utilisateur
Camille O'Connell

Camille O'Connell

Human
Messages : 273
Date d'inscription : 10/07/2018
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Dim 23 Déc - 1:29

Nouveau départ?
Amusement. Telle est l’émotion qui domine quand je regarde cette demoiselle à la langue bien pendue. Elle a du répondant et si je pourrais me vexer de ces mots clairement méprisants, il en faut tellement plus. J’ai affronté tellement de fois Niklaus dans le domaine des mots que je suis blindée devant cette forme de mépris qui ne peut pas m’atteindre. Je dois me faire violence pour ne pas rire car elle semble réellement convaincue de tout connaître. J’en connais tellement sur ce monde que je ne peux plus être outrée. Je secoue légèrement la tête avant de lever les yeux au ciel. Elle peut tenter de me remballer et de se dérober à mon analyse, je peux deviner que ce n’est que façade. Je souris avec une infinie douceur. « Je discute avec toi. Si je tentais de te psychanalyser, je t’aurais envoyé voir un psy. Mon rôle à moi c’est essentiellement d’écouter, demander mon avis uniquement quand on me le demande. Là je suis là uniquement pour avoir une petite discussion avec toi histoire de faire connaissance. » Je joue avec la chaîne autour de mon cou méditant ses paroles. Elle se méfie de moi. Elle semble réticente alors que je ne lui ai encore rien demandé. Elle semble croire qu’elle est prisonnière ici mais d’une certaine façon, j’ai l’impression qu’elle n’attendait qu’une occasion de nous rejoindre. Sacré dilemme. « Tu es assez bien renseignée. Je n’ai donc pas grand-chose à t’apprendre. Je n’aime pas beaucoup expliquer tout cela donc ça tombe plutôt bien. » Je rigole légèrement avant d’étendre mes jambes devant moi. Je dors tellement mal dernièrement que j’ai mal un peu partout. J’avais l’impression d’avoir sacrément besoin d’une petite pause. J’avais besoin de changer d’air et de provoquer l’occasion de me couper légèrement de ma routine. Je sentais néanmoins que ce n’était probablement pas le bon moment pour dire que je faisais une pause.

Je ne peux m’empêcher de réagir quand elle affirme ne pas être suicidaire. « Tu ne l’es pas ? Permets-moi d’en douter un petit peu. Tu étais trop proche du soleil et c’est jouer avec le feu. C’est un joli jeu de mot avoue ? Je pense donc que consciemment ou inconsciemment, tu avais besoin de provoquer le danger. C’est quand même intimement lié au besoin de vivre, de repousser les limites. » Parfois, le cerveau se mettait volontairement en danger en espérant que la libération viendrait. C’était une tentative détournée pour mettre fin à l’existence et cela pouvait mener une personne à se laisser dépérir. Je pense qu’elle n’était pas réellement différente de la majorité des jeunes gens qui avaient perdu leurs repères. Je soupire un peu découragée par ses mots. Elle demande quelque chose qu’elle ne peut pas donner elle-même. « Je ne prétends pas me connaître mais toi tu sembles prétendre connaître mes intentions. Tu ne me connais pas plus que je te connais. Tu ne peux donc pas savoir ce que je tente de faire en discutant avec toi là tout de suite. Donc disons que tu pourrais sans doute me laisser le bénéfice du doute. » Elle me jugeait sur base des apparences et cette idée me dérangeait. Elle avait pris l’école en ennemie alors que nous ne lui avions strictement rien fait. Elle me repoussait sans réellement savoir ce que je pouvais attendre d’elle. Je ne voulais que l’aider et se faire rejeter n’était pas la chose plus simple. J’avais néanmoins vu déjà tellement pire. « Tu sembles assez bien contrôle ta soif même si j’aurais besoin de faire un petit test pour en être certaine. Sinon, ce que nous pouvons t’apporter ? C’est une excellente question. Je dirais premièrement une communauté. C’est assez dur de survivre alors seul c’est encore pire. Sinon, je dirais que tu pourrais apprendre à ne pas risquer d’utiliser de tes dons sans le contrôler réellement. Les cas de personnes hypnotisées par mégarde sont quand même nombreux. Je peux aussi t’apporter du soutien, de l’écoute, un toit, de la nourriture, des amis. Disons que tu risque de devenir folle si tu t’imposer une vie d’errance alors pourquoi ne pas tenter ? Concernant la soif, on t’apprendra évidemment à la contrôler. » Je ne sais pas si j’ai réussi à la convaincre avec mon speech. Le plus important c’est qu’elle comprenne qu’elle a tout à gagner à chercher à partager son expérience avec les autres pour réussir à aller de l’avant.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
Liana Smith

Liana Smith

1ère année
Messages : 65
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Dim 6 Jan - 8:56

Soudain lasse de tant de mots qui voulaient tous en revenir au même, lasse de s'en prendre à cette femme qui continuait de lui parler comme si elle avait à faire à un animal apeuré, Liana ferma les yeux. Un léger soupir passa entre ses lèvres tandis que la rouquine écoutait ce que Camille lui répétait. Bien qu'elle n'apprécia pas le fait de devoir passé des tests, la jeune vampire décida non pas d'accordé une chance à l'établissement mais à Camille. Après toute la patience dont elle semblait pouvoir faire preuve, cette blonde méritait au moins qu'elle lui laisse une chance. Malgré sa perte d'agressivité, Liana se devait de rectifier un point qui la dérangeait grandement. Parlant d'une voix calme et douce, sa voix naturel quand elle ne s'emportait pas en somme, elle commença donc à s'exprimer, espérant ainsi que Camille comprendrait un peu mieux. Mais aussi qu'on lui fiche un peu la paix, les murs de l'infirmerie devenait étouffant à force, et puis être enfermé tant de temps au même endroit n'était plus possible pour cette demoiselle depuis la fin du lycée, la fin de sa mère.

Mlle... Dans un premier temps, il me semble que je dois vous présentez des excuses. Je sais que mon entêtement et ma colère sont dur à supporter. Même pour moi par moments... Gardant le silence quelques secondes, la rousse se força à reprendre. Ensuite... Et bien, sachez que ce n'est pas vraiment contre vous que cela était dirigé, seulement, vous pouvez comprendre que même si vous pensiez devoir me sauvez de moi même, la façon de faire, n'est clairement pas la bonne. M'ôtez mon libre arbitre en faisant appel à un sorcier, qu'il me broie le cerveau pour m'endormir afin de m'amener ici.. Ces actions ne poussent pas à porter votre école, et ses occupants dans le.. Un bref rire cristallin lui échappa..Pardon, j'allais dire dans le cœur mais je n'en ai plus depuis longtemps déjà alors cela aurait ridicule d'employer ce mot. Mais disons que votre façon de vous y prendre n'est pas correct. Après, même si l'autre soir, je songeais à me blesser mortellement, mon instinct de survie aurait prit le dessus, croyez moi j'ai déjà songé à arrêter ce calvaire de vie éternelle et jamais mon corps et mon esprit on eut assez de cohésion pour que menez à bien cette idée. Alors rassurez vous, si je vous dis qu'en me mettant si près de la fenêtre ce n'est pas pour en finir, c'est la vérité. J'ai énormément de défauts, mais.. Le mensonge n'en fait pas partie !

Inconsciemment, ou pas en fait, la Smith fit à nouveau des pas vers la fenêtre fixant le ciel bleu pâle de cette journée hivernal.  Elle tendit le bras en direction de la fenêtre avant de le retirer rapidement.  Son regard se fit vague, éteint même, la jeune femme se perdant dans son ancienne vie.

Quand j'étais enfant... J'adorais les moments ou ma mère me laissait suffisamment de répit pour être une enfant, les fois ou je pouvais courir en forêt, ou sur le sable de la côte près des vagues en sentant la chaleur de cet astre me réchauffer de l'intérieur pendant que je rêvais à une vie plus libre. Se reprenant, elle s’abstint d'en dire plus. Après tout, la belle blonde n'avait pas à connaître son passé ! Alors être devenue une créature de la nuit, être coincé dans les ténèbres, certes apaisant avec la lune, me rend... Comment dire nostalgique. J'aimerais de temps en temps pouvoir à nouveau être libre comme en ce temps là.  Elle lui fit à nouveau face, le regard toujours un peu vide et hanté par son passé. Je ne dis pas que mes actions ne sont pas inconsidérées, mais les humains ne savourent pas assez ce simple bonheur et à moi ça me manque. Oh bien entendu, ils existent ces bagues magiques.. Mais pour moi ce n'est pas vraiment la même chose. Et j'ai jamais eu la possibilité d'en avoir de toute façon.

Lia' se rapprocha de son interlocutrice de quelques pas encore, pour aborder les points que cette femme soulevait précédemment.

Maintenant, venons en à tout ce que vous m'avez dis.. Par ou commencer.. A oui le test... Je ne suis pas trop pour, bien que je comprenne ce qui vous pousse à vouloir le réaliser. Je vous rassure, je n'ai tué aucun humain depuis le tout début de ma transformation. La seule fois ou c'est arrivé c'est quand j'ai bu pour la première fois, à mon grand regret je n'ai su m'arrêter au bon moment. Depuis ce jour, je ne touche plus aux sang chaud. Je me sers dans les hôpitaux. Les poches de sang, tout en ne restant pas assez longtemps dans la même ville ou la même région pour ne pas vidé leurs stocks dont ils ont tout autant besoin que nous. Alors en effet je ne suis pas de ces végétariens qui s'alimentent avec du sang animal, mais je sais ce que je fais. Quand à mes pouvoirs, comme pour tout dans la vie ou presque j'ai appris à les utiliser seule. Et pardonnez ce côté racontar mais je n'ai jamais eu de soucis jusque là, j'ai plutôt bien réussi je crois. Pour finir, si je ne m'abuse vous avez mentionné l'errance qui mène à la folie. Pour ça aussi soyez sans crainte, durant ma vie humaine, ma mère n'était pas capable de rester au même endroit plus de quelques mois, la bougeotte fait partie de mes gênes. Et même si j'étais avec elle j'étais seule. Je devais sans cesse partir à sa recherche et gérer ses dérapages afin de... enfin bref, cela na aucune importance à l'heure actuelle.


Prenant une chaise, elle s'assit gardant une distance respectueuse, tout en étant assez prêt pour sentir l'odeur agréable de l'humaine. Tant l'odeur du parfum que l'odeur du sang, bien qu'elle y décelait un petit quelque chose qui la dérangeait.

*Surement cette veine de vénus dont ils sont tous doté ici.. En même temps, ils n'ont pas tort, si des jeunes buveurs de sang ne sachant se contrôler ce pointe, au moins ils ne se feront pas vider. *

Ais je réussi à dissiper tout les malentendus à mon égard et ais je passé l'examen de la santé mental avec brio ou dois je rester cloîtrée encore ici jusqu'à décision sur mon sort final ?

Aucune amertume ne perçait dans les derniers propos de la vampirette, au contraire, si Camille était assez observatrice, elle percevrait une légère pointe d'humour derrière ces questions posées sincèrement.

Voir le profil de l'utilisateur
Camille O'Connell

Camille O'Connell

Human
Messages : 273
Date d'inscription : 10/07/2018
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Mer 16 Jan - 23:33

Nouveau départ?
Il y a quelque chose qui suscite mon intérêt auprès de la demoiselle. Je peux sentir un certain mal-être qui ne me laisse pas indifférente. J’ai l’impression de reconnaître en elle la personne que j’ai pu être à une époque de ma vie même si nos raisons étaient différentes. Il n’était pas facile de s’en sortir dans ce monde. Ses excuses me vont droit au cœur. « Tu crois que c’est difficile à supporter ? Tu n’as pas idée à quel point j’ai pu connaître tellement pire. Ce n’est rien grand-chose, j’ai vu plus d’hostilités. » Mon cerveau me susurre un nom que je préfèrerais pourtant oublier : Klaus. Notre relation avait toujours été tumultueuse. Les mots pouvaient être des poignards qui transpercent le cœur ou une plume qui adoucit tous les maux de l’univers. Il m’avait appris à composer avec l’imprévisibilité de la nature vampirique. Il m’avait enseigné comment ne pas se laisser atteindre par des mots prononcés sous l’impulsivité. La nature humaine m’avait toujours fascinée mais j’avais découvert un univers bien plus sombre mais aussi bien plus imprévisible et cela n’était pas pour me déplaire. Cette pulsion avait quelque chose de fascinant car elle induisait une dualité. Je crois que ma fascination était une telle évidence que ma place ne pouvait qu’être au soin de cette école à aider ceux qui en avaient besoin. Maternelle, j’avais parfois du mal à garder la distance avec les élèves. J’avais l’envie de les protéger du monde extérieur mais surtout d’eux-mêmes. Je tendais la main à tous et toutes quitte à parfois être submergée. Trop investie, je ne m’octroyais que rarement une pause. Mais grâce à mon travail, j’avais la sensation d’avoir trouvé ma place dans ce monde. Je n’étais plus la fille parfaitement inutile dont la disparition passerait inaperçue. J’avais su trouver mon équilibre après de longues errances. Je devais beaucoup à l’école et je le lui rendais en m’investissant dans mon travail. Je l’écoute avec toute mon attention avant de soupirer. « Je n’approuve pas ces méthodes et j’en conviens totalement qu’une telle approche était peu appropriée même si les intentions étaient probablement les meilleures du monde. Je te présente mes excuses pour cela et au nom de l’école également. » Je grimace légèrement à la mention du cœur. Je n’ai pas du tout sa vision des choses. Les douleurs d’un vampire sont encore pires, elles pèsent plus lourdement sur le cœur. Je me souviens de cette rage décuplée à son maximum. Quant à cet instinct de survie, je n’aurais jamais dû achever ma transformation et pourtant… J’avais succombé car l’envie de vivre était la plus puissante. Elle finit toujours par l’emporter que l’on veuille lutter ou non. « Tu sais Liana, si tu me permets de t’appeler par ton prénom. Sinon, je m’en excuse. Mais ce que je voulais dire c’est que ce n’est pas parce que ton cœur ne bat plus dans ta poitrine que tu n’as plus de cœur, qu’il ne peut plus souffrir. Les émotions elles sont toujours bien vivantes. Et je te crois quand tu dis que tu n’aurais pas été jusqu’au bout. Ne te connaissant pas, j’ai eu peur un moment mais je n’ai aucune raison de douter de tes mots. »

Un sourire naît à nouveau sur mes lèvres. Je suis prête à l’écouter et je la fixe. Je ne peux m’empêcher de rire légèrement nullement moqueuse mais impressionnée par sa manière de s’exprimer avec autant de clarté. Elle fait preuve d’une maturité qu’il m’est impossible de nier. Je peux comprendre sa réticence à la mention des tests. Je ne l’interromps pas la laissant continuer même si je crois qu’elle n’a pas saisi la nature que prendrait ces derniers. Je suis émue par son histoire. « J’avoue que j’ai parlé de te faire passer un petit test et que j’aurais dû d’entrée de jeu en préciser la nature. Je n’ai pas besoin de plus que cette petite discussion pour attester de ta sincérité et pouvait affirmer que je te fais assez confiance pour engager ma propre responsabilité. J’en parlerai à la direction mais je ne comptais sur rien de plus que découvrir tes habitudes alimentaires pour déterminer si tu pouvais évoluer dans notre école. C’est donc chose faite. Quant à l’errance, tu y es habituée mais cela ne signifie pas nécessairement que tu en es heureuse. Tu pourrais juste envisager de rester, de prendre notre école à l’essai. Cela ne t’apprendra peut-être rien mais tu y gagneras des amis qui pourront te voir telle que tu es réellement sans le besoin de mentir, de jouer. Tu pourras juste être toi-même. » L’envie de la questionner sur sa mère se fait pressante mais j’y résiste. Nous aurons sans doute d’autres occasions d’en discuter. Je pouvais sentir que l’histoire ne se terminerait pas aujourd’hui. Je la regarder assise face à moi souriant sous cet humour que je devine sous la facette. « Je ne vois aucune raison de te garder ici plus longtemps en effet. » Je réfléchis quelques instants avant de me lever me dirigeant vers la porte de sortie. Je l’ouvre lentement avant de me tourner vers elle. Je dis avec une voix enjouée. « Que dirais-tu de découvrir en ma compagnie les murs de l’école ? Cela sera une occasion de poursuivre notre petite discussion dans un cadre que tu devrais trouver moins oppressant. Nous n’avons rien à te cacher donc autant te laisser découvrir ce à quoi nous tenons. » Je sors de la pièce attendant dans le couloir sachant que la demoiselle viendra. Je ne doute pas car malgré ses discours je peux deviner cette curiosité. Un étrange feeling s’est installé sans que je me l’explique. « Cet endroit compte énormément pour moi. Je crois profondément en ses valeurs car elle représente l’acceptation pour tous et un refuge contre tous les dangers qui peuvent planer à l’extérieur. Tant de jeunes se seraient perdus eux-mêmes. Certains se sont perdus. Nous voulons leur donner une chance dans ce monde. Tu n’es peut-être pas d’accord mais moi j’y crois de tout mon cœur. D’une certaine manière, elle m’a sauvée de mes propres démons. » Un aveu sorti spontanément malgré que le sujet me soit particulièrement sensible.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
Liana Smith

Liana Smith

1ère année
Messages : 65
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Lun 4 Mar - 17:10
Liana laissa planer un long silence après les derniers propos de Camille. On pourrait croire qu'elle méditait sur les paroles de l'humaine mais ce n'était pas vraiment le cas. Quand après de longues minutes de silence, la jeune vampire se dit que le moment était venue de parler enfin. Attendre plus serait irrespectueux mais surtout une façon de régresser, ce que la vampire ne voulait pas, Camille lui était agréable. Cette femme serait bien certainement la seule qu'elle apprécierait ici, alors lui manquer de respect ne pouvait être possible.

Vous pouvez m'appeler par mon prénom, si je peux en faire de même. Elle lui fit un léger sourire puis poursuivit sur un point qu'elle voulait mettre au clair. Je me dois de vous dire, que je connais un peu votre histoire, le fait que vous soyez redevenue humaine mais j'ai aussi eu vent de vos fréquentation à l'époque de la nouvelle Orléans, et si les histoires sont réelles, je me doute que je fais pas pâle figure en personne compliqué, bien que vous ne voyez que la partie émergée de l'iceberg. Si je vous ai convaincu, tant mieux, sachez cependant, bien que j'accepte la proposition de voir l'école avec vous, que je refuse que vous vous portiez garante pour moi. Elle se tut quelques secondes, puis reprit. Comprenez bien, je trouve ça.. .Sympa de votre part, mais vous n'avez pas à faire une telle chose. Quand à l'errance, non ça ne me pèse pas, ça fait partie de moi depuis toujours. Et la présence des autres apporte souvent plus de désagréments que de bonnes choses. Rencontrer des gens, se lier à eux c'est leur donner un pouvoir, celui de vous détruire.

Elle se leva alors, prête à suivre la conseillère. La rousse s'installa prêt de la porte, attendant que la belle blonde lui fasse voir les méandres de cette cage dorée.

*C'est partie pour un tour de proprio..*

La patience n'étant pas la plus grande de ses qualités, la Smith masquait malgré tout cela assez bien même si elle ne doutait pas que cette femme le devinerait.
Voir le profil de l'utilisateur
Camille O'Connell

Camille O'Connell

Human
Messages : 273
Date d'inscription : 10/07/2018
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Dim 10 Mar - 14:53

Nouveau départ?
Le silence ne me gêne pas le moins du monde. Je prends le temps de l’apprécier car il permet de mettre de l’ordre dans le fil de mes pensées. Je la regarde quelque peu intriguée mais sans jamais me montrer trop intrusive, enfin je l’espère réellement. Je lui adresse un sourire reconnaissant avant de hocher doucement la tête. « Oui bien sûr Liana. Appelle-moi Camille. Cela ne me pose pas le moindre souci, c’est même plus convivial. » J’écoute avec une certaine curiosité la suite de ses propos. Je souris mais pas aussi joyeusement que plus tôt. Je ne sais pas du tout qu’en penser alors que cela semble faire de moi une sorte de bête curieuse. Je prends une profonde inspiration avant de lui répondre. « Il semble donc que je sois une forme de légende. J’en suis ravie, cela est flatteur pour l’égo. Oui je suis revenue à la vie et j’ai retrouvé ma nature humaine grâce au sort lancé par la sorcière. Quant à mes fréquentations, si tu parles de Niklaus Mikaelson, j’avoue qu’il serait le client d’une vie entière. Je crois que personne ne lui arrive à la cheville niveau complexité et sans doute pour une simple raison : rares sont ceux à avoir vécu aussi longtemps que lui. Mais j’adhère à un principe simple dans mon métier : chaque personne est unique et mérite la même attention. Je n’établis pas de comparaison et je crois en ma capacité de faire face à toute situation. »

La sincérité est mon meilleur atout pour la convaincre de me faire confiance. J’espère que cela portera ses fruits et qu’elle comprendra que je ne tente pas me défiler à la première occasion. Je ne suis pourtant pas si à l’aise à la mention de mon ancien amour car cela ravive une sorte de douleur au fond de mon cœur. « C’est comme tu le désires mais sache que je sens déjà que je peux te faire confiance Liana. » Je veux lui montrer que j’ai déjà opérée un choix quant à la manière dont je veux que les choses se passent entre nous. Je souris légèrement et offre un hochement de tête pour lui confirmer que je sais exactement ce que je fais. « Je respecterai ton choix mais sache que mon but est simplement de te donner l’opportunité de t’épanouir parmi nous car je crois que cela pourrait te faire grand bien même si je comprends parfaitement tes réticences. » Elle redoute probablement de commettre des erreurs qui pourraient se répercuter contre moi. Je suis consciente que c’est un risque que je prends mais je me fie toujours à mon instinct. La suite de ses propos me laisse pensive et sceptique. « Je… C’est vrai que s’attacher aux autres c’est leur donner un pouvoir car ils peuvent nous détruire par leur simple absence. Mais c’est impossible de passer une vie entière sans aucune attache. Cela est le propre de la nature d’être vivant. La folie n’est que la seule récompense à vivre indépendamment des autres et la mort peut alors semble plus douce que la vie. » Je ne pourrais jamais vivre sans aucune attache, je n’y arriverais pas. Je soupire lourdement.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Voir le profil de l'utilisateur
Liana Smith

Liana Smith

1ère année
Messages : 65
Date d'inscription : 06/10/2018
Localisation : Partout et nul part à la fois
Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Dim 28 Avr - 12:07
La jeune vampire, percevait un léger changement dans ses rapports avec la psy de l'établissement. Car oui clairement Camille avait reprit son domaine de prédilection en venant bosser dans cette structure, il ne fallait pas être hyper intelligent pour comprendre que la psychologie était une part entière de cette blonde. Répondant tout de même au sourire de son interlocutrice Liana, ne la coupa pas, mais tiqua sur un point qu'elle abordait.

*Pas si douée que ça la psy.. Elle comprend de travers.*

Prenant la parole sur un ton respectueux, à défaut d'autre sentiments possible elle s'autorisait à ressentir ça, pour essayer de conclure cet entretien.

Ecoute Camille, je te remercie pour ce que tu essaie de faire, sincérement. Mais je ne sais pas si je pourrais un jour m'adapter ici. Je conçois le besoin de se lier mais je ne pense pas que tu comprennes tout à fait ce que je veux dire. Car non ce n'est pas l'absence des autres qui est dur. Tu dis que c'est dans la nature des êtres vivant de se lier les uns aux autres. Pour la majorité oui surement, mais c'est surtout un réflexe pour assurer la survie de la race, en plus la nature des gens les poussent à avoir ce qu'ils n'ont pas. A jalouser et trahir. Car bien qu'on dise avoir besoin des autres, à l'heure actuelle l'individualisme est une part non négligeable de notre société. Quelque soit la race, à part peut être les loups qui ont besoin d'une meute pour gagner en force. Mais pour ma part, je considère que la folie est aussi une part de tous, sinon on ne pourrait supporter les atrocités que l'on voit au quotidien. Quand à Niklaus, je pense que tu as raison.

La rousse se tût quelques instant, cherchant comment dire ce qui lui venait en un quart de seconde en tête. Pinçant ses lèvres, comme pour retenir des choses qu'elle savait impossible à retirer une fois sortit de sa bouche. Puis céda à son impulsion, elle prit doucement la main de la femme en face d'elle comme pour sceller un pacte.

Ecoute, ces heures passées à discuter avec toi m'ont fait te respecter, alors à défaut d'amitié j'espère que ça t'ira. De plus, je m'engage, par rapport à ce respect que tu as suscité je laisse une chance à votre école. Mais je ne compte pas m'éterniser, alors s'il te plait ne tente pas de me faire me lier aux autres gentils petits pensionnaires que vous avez. Cela ta convient ?


Bien entendu, il y avait une bonne dose de sarcasme non dissimuler derrière les mots gentils petits pensionnaires. Mais la vampirette s'en fichait. Elle respectait Camille et espérait, foutu émotions humaine, qu'elle ne la trahirait pas en tentant on ne savait qu'elle entourloupe pour que Lia' reste longtemps ou devienne plus qu'une camarade de classe temporaire de tout ces gens présent.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Nouveau départ ? [Rp libre] Empty
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Besoin d'un nouveau départ
» Nouveau départ [Cherise - Zeno]
» un nouveau départ [pv Alwenna]
» Oliville : Le nouveau départ, la quête des réponses. { H-Finder & Terminée.
» Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: