AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
De nombreux personnages importants sont toujours disponibles ! PV et scénarios sont attendus, n'hésitez pas !
L'évènement marché de noël est en cours. L'alerte au feu s'achève.

Partagez|

Amour passe, douleur demeure. | Tristan & Nadia

avatar

Nadia Petrova

Administratrice
Messages : 81
Date d'inscription : 10/09/2018
Localisation : Avec sa mère Katherine
Lun 31 Déc - 14:27
Amour passe, douleur demeure.
Le passé est une chose que l’on ne peut jamais vraiment oublier. Une chose qui fait partit de soi. Nadia n’a pas eu une vie simple jusque-là et espérait d’ailleurs à avoir une vie meilleure grâce à ce nouveau corps. Elle avait dû changer dans la précipitation avant que le chasseur ne la tue. Il la pensait morte et c’était mieux ainsi au moins elle pouvait préparer sa vengeance pour plus tard. Le plus important pour elle a ce moment précis était sa mère qu’elle avait libérée de prison. Bien que cela n’avait pas été facile pour elle de convaincre sa mère que c’était bien elle. L’amour était une chose que Nadia n’avait que peu connue, bien trop occupée par sa mère qu’elle voulait retrouver. Elle avance doucement, elle a terminé ses courses. Les sacs à la main elle n’est plus très loin de son petit appartement. Elle est heureuse d’avoir sauvée sa mère, c’était ce qu’elle avait voulu.

A présent elle comptait garder contact avec sa mère tout en restant discrète. Après tout elle était dans le corps d’une autre. La voyageuse devait convaincre les proches d’Adèle. Elle voulait avoir la chance de vivre une nouvelle vie sans être traquée par qui que ce soit. Etre humaine n’était pas forcément ce qu’elle voulait mais revivre la transformation de vampire elle n’était pas certaine de le vouloir non plus. Elle avance puis lâche ses sacs lorsqu’elle est aperçoit une ancienne connaissance. Son cœur ne fait qu’un tour. Elle le fixe sans plus pouvoir bouger. Tristan de Martel. Elle n’ose plus bouger. Elle sait qu’il ne la reconnaît pas puisqu’elle avait changé de corps. Leur rencontre c’était passé il y avait longtemps, lors de sa première vie lorsqu’elle n’était qu’une simple humaine. Au départ ce n’était qu’une manipulation pour qu’il la transforme mais ses sentiments on vite changé. Nadia a éprouvé de réels sentiments pour lui, elle l’aimait profondément. Cependant à cette époque Nadia n’avait pu refuser de retrouver sa mère c’était d’ailleurs pour ça qu’elle avait rompu. Elle ne voulait pas le blesser mais elle aurait fait n’importe quoi pour retrouver celle qui l’avait mise au monde. Lorsqu’elle avait rompu son cœur s’était déchiré. Il est sûrement l’une des seules personnes que Nadia ai vraiment aimé. Le voir là, devant elle, la déstabilisait totalement. Elle aurait voulu éviter d’aller le voir, elle aurait voulu faire demi-tour. Pourtant elle voulait savoir si c’était réellement lui. « Tristan.. C’est bien toi ? » demande-t-elle simplement. Son cœur se serre avant de battre beaucoup plus vite. Elle ne veut pas y croire. Elle ne veut pas croire qu’il est là et que c’est bien lui. Peut-être parce que ce souvenir est bien trop douloureux pour elle.

avengedinchains


Voir le profil de l'utilisateur



 
A new life
life is a challenge ,a happiness to be deserved, an adventure to try

Spoiler:
 
avatar

Tristan De Martel

Vampire
Messages : 10
Date d'inscription : 09/12/2018
Mar 1 Jan - 13:32
https://fonts.googleapis.com/css?family=Bahiana" rel="stylesheet">
Old love.
Les rues de la Nouvelle-Orléans étaient comme tous les jours très animé, que ça soit le jour ou la nuit il y avait toujours du monde dans les rues, de la musique, de l’animation. C’était une des seules villes qu’il avait connues comme cela, pourtant il en avait beaucoup visité au fur et à mesure des années. Grâce aux Strix il avait beaucoup voyagé, il avait vu beaucoup d’endroit, beaucoup de cultures, de coutumes, d’ambiance. Et la Nouvelle-Orléans était un endroit vraiment particulier avec une ambiance vraiment particulière. C’était l’endroit, en tout cas en Amérique où il se sentait le mieux. Surtout le quartier français, il retrouvait sa maison, comme le nom du quartier il avait l’impression de retourner en France et il devait avouer que son pays natal lui manquait. Alors pourquoi restait ici ? Pourquoi ne pas retourner en Europe ? Juste rentrer chez lui ? Il aimerait bien, franchement, il ne dirait pas non mais il y avait quelqu’un qui l’empêcher, qui le retenait à cet endroit. Sa sœur. Il ne pouvait pas la laissait tomber, même s’il n’avait pas toujours prit les meilleures décisions, mais il l’avait toujours fait pour elle, pour la protéger. C’était simplement pour ça qu’il restait, il n’avait rien d’autre qui le retenait dans cet endroit. 
Cela faisait pas si longtemps que Tristan n’était plus dans son conteneur dans le fond de l’océan, cela faisait que très peu de temps qu’il avait retrouver la terre ferme, et franchement ça faisait du bien. Juste ne plus ressentir les mouvements des fond marins à longueur de journée, ne plus avoir cette impression d’humidité contre lui voir même l’eau qui rentrer dans le conteneur encore et encore pour qu’il se noie sans arrêt, sans avoir le droit au repos. Alors quand il avait retrouvé la terre ferme, il devait avouer qu’il avait été assez heureux. Mais le fait d’avoir été si longtemps enfermer dans un endroit si petit espace sans pouvoir en sortir cela ne restait pas sans séquelles. Depuis son retour sur terre, il ne supportait pas se retrouver dans des endroit petit et enfermer pendant longtemps. Il avait du mal avec la soif aussi, pourtant, il avait toujours été quelqu’un qui se contrôler, il voulait tout contrôler de toute façon, mais là, c’était plus compliqué qu’auparavant. Et il avait l’impression de devenir fou clairement, il entendait des voix comme si quelqu’un était juste à côté de lui alors qu’il était seul. C’est aussi pour cela qu’il passait la plupart du temps dehors, il y avait du monde autour de lui, il pouvait se contrôler un minimum, il avait tenu les Strix pendant tellement longtemps, il n’allait pas faire tout ce qu’il punissait. Il venait de prendre un café à emporter alors qu’il déambulait dans les rues de la ville, et quand tu arrivais devant lui, il fronçait légèrement les sourcils, il était assez physiomiste , il n’oubliait pas un visage, même s’il ne l’avait pas vu longtemps, mais là il ne se souvenait pas. Il ne t’avait jamais vu. Alors son côté parano prenait le dessus, qu’est-ce que tu lui voulais ? 
-On se connaît ? 
Finit-il par demander alors qu’il restait sur ses gardes. Tu n’était peu être qu’un humain, mais on ne savait jamais. 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nadia Petrova

Administratrice
Messages : 81
Date d'inscription : 10/09/2018
Localisation : Avec sa mère Katherine
Mer 2 Jan - 14:14
Amour passe, douleur demeure.
Son cœur battait rapidement. Le retrouver devant elle lui faisait tellement bizarre. Alors elle avait posé la question et vu la réponse elle savait que c’était lui. Il n’avait pas changé d’un poil. Il était toujours aussi séduisant d’ailleurs. Elle le regarde puis passe une main dans ses cheveux nerveusement. « Oui même si ça fait très longtemps et que je ne suis plus tout à fait la même. Tu n’as pas changé tu as toujours ce charme que tu avais à cette époque-là. » dit-elle simplement avant de le regarder dans les yeux. Son cœur se serre quand elle repense aux moments passés avec lui. Des moments qu’elle avait bien plus apprécié qu’elle n’avait pu dire. Elle n’a jamais vraiment avoué ses sentiments, du moins à elle-même, elle ne voulait pas se montrer faible. L’idée d’être amoureuse n’était pas possible car, à l’époque elle voulait simplement revoir sa mère. Comme on dit l’amour ne prévient jamais lorsqu’il te tombe dessus et c’est ce qui lui est arrivé. Elle voulait simplement devenir vampire pour avoir moins de risque en la suivant.

« C'est Nadia. » dit-elle doucement. Après tout dans ce corps elle était Adèle Wilson. Une siphonneuse qui ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs une chose difficile pour Nadia. « Je sais c’est compliqué mais si tu veux que je te raconte toute l’histoire il vaut mieux que nous allions là ou il y aura moins d’oreilles curieuses. » dit-elle simplement. Le revoir lui faisait quelque chose et elle ne pouvait pas le nier puisque son cœur battait plus rapidement. Elle le regarde attentivement. Nadia était revenue à la vie il y avait deux ans, mais cela faisait seulement quelques mois qu’elle était dans ce corps. Si elle avait choisi ce corps c’était parce qu’Adèle ressemblait à sa mère, elle avait certain trait identique à Katherine. Elle avait pris l’habitude d’être Adèle. Cette employée du Rousseau qui aimait son travail. Finalement Nadia se plaisait dans cette vie, au fond tout ce qu’elle voulait c’était une vie simple ou elle profiterait, ou la voyageuse pourrait profiter de sa mort. L’enfer lui avait ouvert les yeux sur la vie, c’était une chose importante et il ne fallait pas la gâcher. Elle comptait se venger du chasseur qui avait carbonisé son vrai corps, mais pour l’instant elle restait dans l’ombre c’était bien plus simple. Sa nouvelle vie était plus importante que l’ancienne, puis elle aimait se corps peut-être même plus que le siens. Elle faisait tout pour embobiné les proches d’Adele et la plupart marchaient, sauf peut-être Camille qui semblait bien trop maline. Elle attrape ses sacs puis le regarde. « Tu es ici depuis longtemps ? » demande-t-elle simplement. Elle était curieuse, elle voulait savoir pourquoi il était là et sûrement aussi pour savoir s’il allait répartir.

avengedinchains


Voir le profil de l'utilisateur



 
A new life
life is a challenge ,a happiness to be deserved, an adventure to try

Spoiler:
 
avatar

Tristan De Martel

Vampire
Messages : 10
Date d'inscription : 09/12/2018
Mer 2 Jan - 17:51
 
Old love.
Tristan réfléchissait à cet instant à où il aurait pu te voir, ton visage ne lui disait rien et il n’aimait pas cela. Parce que certes, il avait plus de mille ans et il avait vu énormément de monde dans sa vie et il ne pouvait pas se rappeler de tout le monde, il le savait, mais quand même, il se rappeler de la plupart des personnes qu’il avait pu rencontrer dans sa vie, vraiment. S’il les voyaient dans la rue, il pouvait à peu près dire où et quand il les avait vu à peu près, ce n’était pas totalement sûr à cent pourcent, mais il pouvait dire l’époque. Et là rien, vraiment rien et c’était assez perturbant pour dire vrai. Ce n’était pas souvent le cas, mais il était assez déstabilisé pour dire vrai, il avait vécu tellement de choses, tellement de trahisons, de drame. Que maintenant et pour lui, c’était totalement justifié, il se méfier de tout et de tout le monde, surtout quand comme ici ton visage ne lui disait rien. Il essayait pourtant de se rappeler. Quand tu repris la parole, il fronçait légèrement les sourcils. Tu l’avais connu, il y avait quelques temps d’après ce que tu disait. 
-Merci, je suppose ? 
Il allait rajouter quelque chose pour savoir d’où tu pouvais le connaître mais rapidement tu lui indiqua qui tu étais, et là, il se figea sans savoir quoi dire, Nadia ? Vraiment ? Cela faisait des années et des années qu’il avait pas eu de nouvelles. Il ne savait pas s’il devait te croire ou non, car c’était facile de mentir, surtout avec un visage qui lui ressemblait pas du tout. Mais d’un autre côté peu de personnes était au courant que vous vous connaissiez au final, vous aviez toujours été plus ou moins discret. Il réfléchit pendant quelques secondes, de toute façon qu’est-ce qu’il risquait à te suivre ? Tu étais une humain et lui un vampire, il pouvait te tuer facilement si vraiment, tu lui mentais. 
-Je te suis. 
Dit-il simplement, il ne voulait pas s’emballer, franchement, il ne voulait pas y croire clairement, il avait tellement tenu à toi, il avait vraiment eu des sentiments chose très rare chez lui, et quand tu étais partie il avait vraiment été mal. 
-Quelques semaines, je dirais. Et toi ? 
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nadia Petrova

Administratrice
Messages : 81
Date d'inscription : 10/09/2018
Localisation : Avec sa mère Katherine
Mer 2 Jan - 21:06
Amour passe, douleur demeure.
Elle le regardait toujours étonnée de le voir. Elle avait révélée qui elle était réellement, pourquoi est-ce qu’elle l’avait fait ? Au fond elle aurait très bien pu dire que c’était une erreur même si elle l’avait nommé. Elle voulait simplement savoir ce qu’il faisait ici, a la Nouvelle Orléans. Elle apprécie sa présence. Elle veut avoir des nouvelles, après tout ils avaient eu une relation. Elle l’avait aimé réellement. Il n’avait pas vraiment l’air convaincu, elle pouvait le voir sur son visage. Même après ses nombreuses années elle le connaissait toujours aussi bien. Autrefois elle aurait voulu faire demi-tour et annulée les paroles qu’elle avait dite, mais sa mère était plus important que n’importe quoi. Elle était tellement proche de réussir qu’elle ne pouvait plus reculer, finalement a cette époque elle avait loupé sa mère de peu. Elle sourit lorsqu’il annonce qu’il la suivait. Elle attrape ses courses puis avance jusqu’au bas de son immeuble. « Ca fait deux ans du moins je t’expliquerai tout dans mon appartement. » avait-elle dit en ouvrant la porte en bas.

Ils montent un étage puis deux, ils arrivent enfin devant sa porte. Elle sort ses clés puis pousse la porte lorsqu’elle est déverrouillée. « Ne fais pas attention au bordel par terre. » dit-elle avant de déposer ses courses à la cuisine un peu plus loin. « Entre fais comme chez toi. » dit-elle en rangeant ce qu’il y avait dans ses sacs. Elle lui sourit une fois terminé. « Tu veux boire quelque chose peut-être ? » demande-t-elle par réflexe. Être barmaid de nombreux soir dans la semaine n’aidait pas vraiment. Elle attrape un verre puis se sert un verre de bourbon. « Pour te résumer les choses j’ai retrouvé ma mère, je me suis fait mordre par un loup ce qui m’a valu ma peau. Ensuite j’ai fait un petit séjour en enfer, je suis revenue à la vie il y a maintenant deux ans. Pour finir il y a quelques mois un chasseur m’a blessé à presque mourir j’ai donc changée de corps. Et maintenant me voilà Adèle Wilson. Fiancée avec un homme que je ne connais même pas. » dit-elle avant de boire une gorgée de son verre. Elle le regarde, un sourire sur les lèvres avant de s’asseoir face à lui sur la table du salon. « Et toi ? Qu’est-ce que tu fais ici ? Ta sœur je suppose ? » demande-t-elle. Bien sûr que c’était pour sa cinglée de sœur. Nadia ne l’avait jamais vraiment apprécié, il y avait quelque chose chez elle qui la dérangeait. Elle savait que Tristan était dévoué à sa sœur c’était d’ailleurs une chose qui dérangeait l’humaine lorsqu’elle était avec le vampire. Cependant elle comprenait puisqu’elle-même était dévouée à sa mère. Aujourd’hui c’était différent elle voulait une vie simple sans être poursuivie toute sa vie pour x raisons. Elle voulait vivre quelque chose de plus tranquille et maintenant qu’elle avait retrouvé sa mère une seconde fois elle pourrait goûter au bonheur.

avengedinchains


Voir le profil de l'utilisateur



 
A new life
life is a challenge ,a happiness to be deserved, an adventure to try

Spoiler:
 
avatar

Tristan De Martel

Vampire
Messages : 10
Date d'inscription : 09/12/2018
Jeu 3 Jan - 20:57
Old love.
Oui, il était sceptique, il devait l’avouer, car physiquement, il n’y avait pas grand-chose en commun avec ton ancien toi, il ne savait pas vraiment comment expliquer les choses clairement. Mais d’un autre côté il était curieux de voir si c’était vrai ou non. Parce que si c’était vrai, il devait avouer que cela lui faisait plaisir de savoir que tu étais vivante, il n’avait eu aucune nouvelle depuis que tu étais partie, il t’avait cherché pourtant, pendant des mois il avait cherché, mais rien. Il avait bien sûr entendu parler de Katherine, la double qui avait fuit Klaus pendant des centaines d’années sans qu’il puisse la retrouver, et tu avais sûrement eu de ça dans tes gênes, car lui aussi n’avait pas réussit à te retrouver, alors pourquoi maintenant ? Pourquoi être venu le voir alors que tu lui avais bien fait comprendre que tu t’en foutais de lui ? Il ne comprenait pas vraiment et il avait besoin de savoir, il fallait qu’il saches pourquoi, pourquoi tu étais partie, pourquoi tu l’avais laisser. Il se doutait bien sûr que tu courait après ta mère, mais il ne comprenait pas pourquoi avoir besoin de le lâcher, lui avait toujours protéger sa sœur, il l’avait toujours suivi où qu’elle aille. Mais il n’aurait pas fait ça. 
Il te suivait alors jusque chez toi en entrant dans le bâtiment et il montait les deux étages, en arrivant au tien il hochait la tête à tes paroles, ce n’était pas le plus important, que ça soit le bordel ou non il s’en fichait un peu pour dire vrai, le plus important c’était le fait qu’il allait avoir des réponses à tout cela. 
-Je veux bien oui. 
Répondit-il à ta demande, il n’allait pas dire non à un verre clairement, il en avait bien besoin même. Il s’installer sur le canapé alors qu’il avait retiré sa veste juste avant. Il écoutait ce que tu lui raconter, sur ce qu’il t’était arriver. Et il devait avouer qu’il ne fut pas déçu, il s’attendait à tout sauf à ça. Il restait silencieux quelques instants avant de reprendre la parole. 
-Et tu te plais dans ce corps ? 
Demanda-t-il simplement, il n’était pas forcément doué avec tout ce qui était de rassurer les gens ou quoi, et puis il pouvait te rassurer sur quoi en fait la ? Tu étais morte, deux fois, tu avais été en enfer et tu avais dû changer de corps pour pouvoir continuer à restait sur terre clairement, alors quoi dire à tout ça. Il prit la parole par la suite. 
-C’est un peu plus compliqué, elle a fait que je sois ici, sinon je serais encore enfermé au fin fond de l’océan, longue histoire. Et si je reste ou c’est un peu pour elle. 
Il ne pouvait pas la laisser toute seule, c’était sa sœur, il était capable de tout pour elle, il ferait tout pour elle. Il regardait autour de lui à cet instant, c’était assez agréable comme endroit, assez moderne. Lui vivait à l’autre bout de la ville, il en avait marre d’être à l’hôtel depuis qu’il était arrivait ici. 
-Tu vois encore ta mère ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nadia Petrova

Administratrice
Messages : 81
Date d'inscription : 10/09/2018
Localisation : Avec sa mère Katherine
Ven 4 Jan - 13:13
Amour passe, douleur demeure.
Depuis quelques temps maintenant Nadia avait fouillées les affaires d’Adèle pour en apprendre plus. C’était d’ailleurs pourquoi il y avait autant de bordel. Elle ne pensait pas recevoir de visite, c’était pour ça qu’elle avait laissé la pièce intacte. Elle comptait encore fouiller pour en découvrir plus. Les albums photos l’aidaient bien. La seule relation stable qu’elle avait eue depuis Tristan était Gregor, un voyageur. Cependant il était mort avant que Nadia ne décède. Elle l’avait aimé lui aussi mais son amour pour Tristan était bien plus grand. En même temps il était son premier amour. Les Petrova n’avaient pas bonne réputation surtout Katherine en fait, car Nadia était toujours restée discrète agissant dans l’ombre. Elle range ses courses assez rapidement puis propose un verre à Tristan avant de lui servir. Elle connaissait encore ses goûts c’était d’ailleurs pourquoi elle lui avait servi une de ses boissons préférées. Elle lui sourit. « J’espère que tu aimes toujours autant ça. » dit-elle en lui tendant le verre.

Rapidement elle lui explique son histoire, rapide mais compréhensible sans trop de détails car ce n’était pas ce qui comptait. La vie lui avait offert encore une chance et elle ne pouvait pas la gâcher pas cette fois. Elle préférait donc rester en retrait des animations, elle voulait simplement profiter de sa mère sans avoir toute une troupe d’ennemi à ses trousses. La douleur est toujours présente, Nadia s’en veut d’être partie comme ça mais elle ne pouvait plus revenir en arrière. « Oui je m’y sent bien. Au début c’était difficile surtout que j’essaie de prendre sa place pour ne pas attirer l’attention sur moi. Je préfère rester discrète surtout qu’on m’a déjà tué je ne voudrais qu’on apprenne que je suis toujours en vie. » dit-elle simplement. Elle n’avait pas donnée de nouvelles à Tristan sûrement qu’elle ne voulait pas lui faire de la peine ou s’en faire. Après tout cette rupture n’était pas simple pour elle-même si on aurait pu le croire. Elle veut savoir ce qu’il était devenu, ce qu’il faisait ici, alors elle lui demande. Son regard change laissant place à de l’inquiétude. « Comment est-ce arrivé ? » A son souvenir Tristan n’avait pas d’ennemis au contraire il était aimé et protéger par les Strix. « Combien de temps es-tu resté enfermer ? » elle veut comprendre, se noyer encore et encore devait être une chose tout simplement horrible, elle ne voulait même pas imaginer la douleur ressentie. Il aurait mieux valu pour lui qu’il soit mort plutôt que de vivre cette horrible punition. Elle le regarde puis sourit lorsqu’il parle de sa mère. « Oui je la revoit depuis quelques semaines maintenant. En même temps elle a l’habitude de disparaître donc ce n’était pas simple à la retrouver. J’espère juste qu’elle compte faire attention je ne voudrais pas la perdre encore une fois. » dit-elle. Nadia ne voulait plus gâcher sa vie, elle était bien trop importante. « Tu sais Tristan.. Si je suis partie il y a plusieurs années ce n’était pas contre toi.. » dit-elle simplement en le regardant dans les yeux. Elle voulait lui dire à quel point elle s’en voulait.

avengedinchains


Voir le profil de l'utilisateur



 
A new life
life is a challenge ,a happiness to be deserved, an adventure to try

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» De nos cris de douleur naîtront des mots d'amour
» Tristan Montesquieu " Amour, Amitié, Colère, Haine. "
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: